+ Playlists

Nouvelle passion DIY : jardinières en macramé pour les plantes

Crédit photo : Sévrine Dumais
Nouvelle passion DIY : jardinières en macramé pour les plantes
Parce que mon chat aime beaucoup trop grignoter mes plantes entre deux repas de gastronomiques croquettes, j’ai acheté un pot suspendu qui a accueilli mon basilic près de la fenêtre de ma cuisine.

Ayant récemment acquis d’autres plantes, parce que les plantes, c’est la vie, je me trouvais dans l’éminent besoin d’acheter d’autres suspensions qui me permettraient de garder mes verdures en santé loin du félin. C’est alors que j’ai réalisé que, non seulement c’est beaucoup moins coûteux de les faire soi-même, mais qu’en plus, c’est vraiment un chouette passe-temps pour se détendre… si bien qu’en une seule journée, j’en ai fait quatre pour la maison et que j’envisage déjà d’en faire pour ma famille et mes amis. #PassionDIY

Honnêtement, ce n’est vraiment pas compliqué à faire. Il y a quand même quelques recommandations à suivre pour s’assurer de réaliser une suspension durable et de qualité. 
Photo : Sévrine Dumais

Le matériel 
  • Ficelle (corde pour macramé, grosse laine, bandes de tissu recyclé, etc.)
  • Ciseaux
  • Un pot pour votre plante
  • Un ruban à mesurer

Les étapes 

Je vous conseille de regarder un ou deux tutoriels avant de vous lancer, histoire de voir de-vos-yeux-vus les étapes de fabrications et de comprendre le mécanisme. En effet, faire des nœuds, c’est assez simple. Ce qui peut accrocher, c’est de réussir à faire le cercle pour bien tenir le pot en place, d’où l’importance de voir quelqu’un le faire. Je vous conseille celui-ci, mais il y en a des tonnes!

Voici également un petit visuel pour vous guider dans la fabrication. Vous pourrez vous y référer au besoin.
 

Illustration : Sévrine Dumais

1. Couper les fils
Je vous conseille de commencer en coupant 8 fils de 1 mètre. Par la suite, en créant d’autres modèles, vous pourrez adapter la longueur de vos fils à la grosseur du pot que vous souhaitez suspendre ainsi qu’à la hauteur de la plante.

2. Nouer la ganse
Par la suite, il est bien de nouer tout de suite la ganse qui vous permettra d’accrocher votre suspension. Pour ce faire, créez une boucle d’environ 5 cm de hauteur et nouez les fils ensemble de façon à ce que quelques centimètres des fils retombent vers le bas (voir l’illustration). Tirez bien sur les fils pour que ce nœud soit solide ; c’est ce nœud qui vous permettra de suspendre votre plante!

3. Grouper les fils par deux
Pour créer le premier étage de nœuds, il faut grouper les fils par deux en prenant soin d’exclure les deux fils des extrémités. Ainsi, le 2e fil sera attaché au 3e, le 4e au 5e et ainsi de suite.

4. Attacher les fils et créer un premier étage de nœuds
Calculez environ 5 cm entre le gros nœud de la ganse (étape 2) et les nœuds que vous faites avec les duos de fils.

5. Nouer les deux fils des extrémités pour fermer le premier cercle
Afin de compléter ce premier cercle de nœud, il ne reste qu’à nouer ensemble, à la même distance que les autres, les premiers et derniers fils qui ont été exclus à l’étape 3.

6. Répéter les étapes 4 et 5 pour créer un autre étage de nœuds
Lorsqu’un premier cercle de nœuds est complété, il est temps d’en créer un second en répétant les étapes 4 et 5 et en prenant soin de décaler les duos de fils (le 3e fil avec le 4e, le 5e au 6e, etc.) Assurez-vous souvent que vous formez toujours un cercle pour que votre pot puisse entrer dans la suspension.

7. Nouer tous les fils ensemble pour fermer la suspension
Le dernier nœud est celui qui se retrouve à la base de la suspension. Il s’agit de regrouper tous les fils et de faire un autre gros nœud tout en laissant pendre quelques centimètres de fils vers le bas.

8. Insérer le pot dans la suspension
Enfin, vous pouvez faire place au pot dans votre suspension et installer votre création là où votre plante s’en portera le mieux. 
 

Photo : Sévrine Dumais

Des variantes 
Pour agrémenter votre jardinière et la rendre plus originale, les possibilités sont nombreuses! Vous pouvez tresser les fils avant de créer la suspension ; vous aurez ainsi plusieurs tresses qui tiendront votre plante. Vous pouvez aussi tresser seulement la ganse afin de lui donner un peu de caractère.

Personnellement, j’ai intégré des billes de bois à travers certaines de mes créations pour leur donner un peu plus de relief et de caractère. On peut également utiliser des anneaux de bois ou des vieux bracelets rigides pour remplacer la ganse. Variez les textures, les teintes et les types de nœuds pour créer des suspensions uniques et colorées. Surtout, laissez aller votre créativité!