+ Playlists

Avengers : La guerre de l’infini - Apogée d’un combat ultime

Crédit photo : Avengers/Facebook
Avengers : La guerre de l’infini - Apogée d’un combat ultime

** SPOILER ALERT **

Je dois vous avouer que je ne sais pas trop par où commencer quand il est question de parler de ce film. Je crois que je suis encore dans le déni. En fait, je SUIS encore dans le déni. Mon cerveau a du mal à accepter d’avoir vu ces images et le fait que ces événements se sont bel et bien déroulés. Je pense que je vais donc d’abord expliquer pourquoi je suis aussi secouée.
 

Crédit : Giphy

L’univers cinématographique de Marvel, dont le premier opus, Iron Man, est sorti en salles en 2008, fête cette année son 10e anniversaire. J’ai donc eu une décennie complète pour découvrir les nombreux personnages appartenant à cet univers et, surtout, pour les suivre dans leur évolution. Si l’on regarde cette durée selon une autre perspective, c’est quasiment la moitié de ma vie. Il n’est donc pas surprenant que je me sois beaucoup attachée à certains des protagonistes qui se retrouvent dans le troisième volet de la série Avengers. C’est pour cette raison que, lorsque l’écran est devenu noir à la fin du film, je n’ai pas su comment réagir à la perte de la moitié de ces valeureux superhéros qui me sont si chers. Chaque disparition en fumée était comme un coup de Mjolnir dans le cœur.

Pour remettre le tout en contexte, il faut savoir que la moitié de la population de l’univers s’est éteinte de cette façon après que Thanos ait réussi à réunir les six pierres de l’infini et à les utiliser pour créer cette fin horrible. Certains pourraient argumenter que les intentions de Thanos à exécuter aléatoirement tant de personnes innocentes sont, à leur base (mais vraiment très profondément), louables. En effet, pour lui, cette action est la seule solution à des peuples à l’agonie face au manque de ressources des planètes. Pourtant, il est facile de comprendre pourquoi les Avengers ont combattu vaillamment et sans répit pendant les 149 minutes que dure la projection ; tuer ne devrait jamais être l’issue choisie si d’autres options sont possibles.

Cette volonté de contrer le règne de Thanos à l’unisson est ce qui, pour moi, fait le caractère de ce film. Malgré les discordes (pensons seulement à comment s’est terminé Capitaine America : La Guerre civile), tous se sont réunis pour défaire un ennemi commun, en faisant preuve d’un extrême courage face à des probabilités de réussite moins que favorables (une contre 14 millions pour être précise).
 

Crédit : Giphy

De grandes alliances se sont créées dans cet objectif. J’ai revu des personnages que j’adore et j’en ai observé d’autres former des équipes plus qu’inattendues. Tous ont combattu de façon plus qu’honorable pour défendre des valeurs importantes. C’est pourquoi les voir s’effacer m’a troublée. Aucun ne méritait cette mort. Cette mort dépersonnalisée, sans explication et parfois vécue seule. En fait, personne ne mériterait ça.

Mon déni vient surtout du fait qu’il est assez commun pour Marvel de ressusciter ses héros. J’ai donc encore espoir que Capitaine Marvel pourra remédier à la situation et me faire oublier cet épisode troublant, mais excellent de l’histoire des Avengers. Le fait est qu’au final, le film est rempli d’action du début à la fin tout en exprimant une profondeur digne des Marvel de la phase 3. Plusieurs moments assez durs, comme la mort de Gamora en échange de la pierre de l’âme, nous permettent de réfléchir aux sacrifices et au poids des décisions prises pour arriver à ses fins.
 

Crédit : Giphy

Heureusement, mon favori, Capitaine America, est toujours en vie. Par contre, l’avenir est plus incertain pour la grande majorité des Gardiens de la Galaxie qui ont pourtant un troisième volume prévu en 2020 et pour T'Challa, roi du Wakanda, que l'on vient à peine de découvrir.

Et vous, avez-vous réussi à accepter le sort de vos personnages préférés ?