+ Playlists

10 moments marquants pour les 20 ans de Sex and the City

Crédit photo : vogueaustralia/Instagram
10 moments marquants pour les 20 ans de Sex and the City
Le 6 juin 1998, le premier épisode de Sex and the City fut diffusé sur la chaîne de HBO. Loin de s'attendre à un succès aussi fulgurant, les premières années ont été plutôt difficiles pour cette émission innovatrice qui abordait des sujets assez tabous tels que la sexualité et l'ambition au féminin. Cependant, quelques années plus tard, alors que le premier film sortait dans les salles de cinéma, les six saisons de SATC ont refait surface, mais cette fois-ci, la vague a suivi!

Je me rappelle avoir loué les DVDs au Club Vidéotron à côté de chez mes parents et d'avoir enchaîné les six saisons d'un trait. J'ai vécu de grandes émotions et eu un deuil à faire lors de la dernière scène, alors que les quatre femmes marchent ensemble pour faire place au générique. Braillé, mais braillé comme une vraie Madeleine. Je n'ai pas besoin de vous dire que j'ai tous les disques en plus des deux films et que je me dois de les écouter dans son intégralité au moins une fois l'an! 

Je me suis fait un devoir de répertorier les dix moments les plus marquants (à mon avis) de la série afin de rendre hommage à cette dernière qui a su toucher les gens d'une manière que peu de séries peuvent le faire. 
 
1. J'ai particulièrement été touchée par la scène où Charlotte fait une fausse couche. Pour l'avoir vécue, cette expérience est bien souvent invalidée et banalisée alors qu'une femme sur cinq subit un avortement involontaire. 
                                                                       Crédit : Giphy

2. En restant dans le même sujet, j'ai personnellement trouvé pertinent d'aborder également l'avortement et de déstigmatiser cet acte ainsi que les femmes qui choisissent de passer par là ou celles qui se retrouvent face à ce dilemme déchirant. Miranda, femme d'affaires accomplie et intelligente se retrouve elle-même devant cette décision menée par la rationalité, mais tiraillée par le cœur.
                                                                        Crédit : Giphy

3. À une époque où le SIDA avait fait des ravages à peine une décennie plus tôt, la question du sexe protégé reste extrêmement pertinente. Samantha, femme aux nombreux amants, se retrouve seule à jamais n'avoir été testée pour les infections transmises sexuellement. Elle décide donc d'aller passer les tests et perd connaissance lors de l'attente des résultats. Cette scène reste dans mes plus drôles, mais n'empêche que le message est très fort, mais surtout sans jugement. Le nombre de partenaires n'est pas ici mis de l'avant, mais plutôt l'importance d'être vigilante dans ses choix de préservatifs.
                                                                        Crédit : Giphy

4. Le passage de l'annonce du cancer du sein de Samantha est très touchant, mais j'ai d'autant plus été marquée par la vulnérabilité du personnage et la démonstration de chacune des étapes du deuil. 

5. Le désir sexuel des femmes est encore étouffé par celui des hommes. On parle davantage de romance ou de passion, mais rarement du pur désir physique de baiser que les femmes ont, et ce, autant que la gent masculine. Miranda passe quelques mois sans avoir de rapports sexuels et manifeste adroitement son besoin viscéral à un employé de la construction qui la cat-call dans la rue. Cette scène reste absolument délectable. 

6. Toutes les scènes avec Stanford Blatch! 
                                                                          Crédit : Giphy

7. Le personnage de Carrie a su mettre de nombreuses marques sur la map, mais rien n'aura été aussi frappant que ce que la série aura fait pour le créateur d'escarpins Manolo Blahnik

Crédit : Giphy
 
8. Une relation entre une femme plus âgée que son conjoint reste encore bien un tabou dans une société où les hommes entretiennent ces idylles avec des jeunes femmes de 20 ans leur cadette et cela n'est rarement remis en question encore moins à la veille de la F1. Bref, la rencontre entre Samantha et Smith ainsi que l'évolution de leur relation restent des moments magnifico-nécessaires. 

9. La masturbation au féminin, quel sujet glissant encore aujourd'hui en 2018! Imaginons-nous ces scènes à la fin des années 90'. On s'imagine encore à tort que les hommes sont les seuls à se tirer une branlette une fois de temps en temps. Il est important de se sortir la tête du sable et de normaliser la masturbation et tous les jouets qui viennent avec. 
                                                                        Crédit : Giphy

10. Le poil pubien qui est célébré dans cette série avant-gardiste m'émeut chaque fois. À une ère où on se dégueule devant une chatte mal épilée, je me fais toujours un plaisir de revoir la scène où Carrie se fait un intégral lors d'un séjour à Los Angeles avec les filles qui protestent cette nouvelle mode d'art.

Finalement, cette série manque de diversité culturelle et clairement ne représente pas physiquement l'ensemble des femmes et j'ose espérer que si elle avait à être revisitée aujourd'hui, elle serait faite avec plus d'ouverture. N'empêche que pour cette époque, la vision féministe et avant-gardiste où on aborde de nombreux sujets tabous relatifs aux femmes, à l'homosexualité et à la sexualité, je tiens tout de même à la célébrer avec ses qualités et ses défauts, car elle aura tout de même fait son bout de chemin et réussi à se classer contre toutes attentes dans les séries cultes de la pop culture. 

P.-S. J'attends toujours le troisième film.