+ Playlists

Le jour où j'ai décidé de me lancer en affaires

Crédit photo : rawpixel/Pixabay
Le jour où j'ai décidé de me lancer en affaires
Il y a quelques semaines, j'ai publié un article sur le Why Café, un livre de développement personnel qui aborde une thématique plutôt fondamentale : pourquoi suis-je ici, c'est-à-dire, dans ce monde? La morale du bouquin est en fait reliée à la quête de sa vraie vocation, celle à laquelle on devrait se vouer corps et âme pour atteindre le bonheur. Oui, oui, simple de même!

Au début, comme vous le lirez dans mon précédent article, je me posais sérieusement la question : même si je trouvais ma vocation, aurais-je vraiment le courage de tout quitter pour elle? J'en doutais sérieusement... Pourtant, un peu moins de 2 mois plus tard, je me retrouve investie à temps plein dans le lancement de ma propre entreprise!

Crédit : Giphy

Anxiété, où te caches-tu?
Pour être tout à fait honnête, c'est la peur et l'angoisse qui m'ont freinée dans ce projet au cours des dernières années. Parce que oui, ça fait un moment déjà que l'idée a germé dans notre tête, à mon associée et à moi, de créer une entreprise à notre image, mais le désir de stabilité et la crainte de me jeter dans le vide formaient un espèce de brouillard qui m'empêchait de voir clair dans tout ça.

Puis, un matin, POUF : tout est devenu tellement clair! On dirait que le doute avait simplement disparu ; c'est comme si tous les « contre » avaient été effacés de la liste pour ne laisser que les POUR, inscrits en majuscules et en gras. Ce matin-là, pour je ne sais quelle raison, j'ai su, su que je devais faire confiance à la vie et, surtout, que je devais ME faire confiance!

Une heure plus tard, je démissionnais de mon poste permanent et stable pour écrire ma nouvelle histoire sur une page toute blanche. Je devais, avec mon associée, monter un plan d'affaires et réfléchir à toutes les questions administratives et légales qui sous-tendent la création d'une entreprise. Et vous savez quoi? Même si j'ai un trouble d'anxiété généralisé, je n'ai jamais ressenti autant de certitude et aussi peu de peur de toute ma vie. #Freedom 
Crédit : Giphy

Être sur son vrai « X »
En fait, je me suis méprise quelques fois... J'ai déjà cru être sur mon « X » et avoir trouvé ma place. J'ai même cru avoir trouvé ma job de vie, deux fois plutôt qu'une, et à deux reprises, la vie s'est chargée de me faire considérer un autre chemin que celui que j'avais emprunté. J'ai parfois coupé à travers le bois, mais j'ai réussi à retrouver mon sentier, sans doute assez sinueux, j'en conviens, mais sur lequel il fait bon évoluer. 

J'ai lu un jour que le bonheur n'est pas une destination, mais plutôt une façon de voyager. Pourtant, pendant des années, j'attendais naïvement que le bonheur apparaisse quelque part, au bout du chemin. Pour la première fois de mon existence, j'ai enfin l'impression que j'ai les deux pieds dedans. Je crois que je suis sur mon vrai « X ». Pis en plus, il est assez grand pour deux... #HappyEnding

Crédit : Giphy

Et vous, ce fameux « X », avez-vous mis le pied dessus?