+ Playlists

COWSPIRACY : Le documentaire qui révèle la face cachée de l’agriculture animale et des organismes qui se disent environnementalistes

Crédit photo : Alisdare Hickson/Flickr
COWSPIRACY : Le documentaire qui révèle la face cachée de l’agriculture animale et des organismes qui se disent environnementalistes
Pour faire ça court, Kip Andersen, un des réalisateurs, se posait beaucoup de questions par rapport à l’empreinte écologique des humains, par rapport à l’agriculture animale et pourquoi les organismes les plus puissants n’en parlent pas en première page. Il a décidé d’aller les confronter, avec sa caméra.

Sans plus tarder, dénonçons les organismes mentionnés dans le documentaire. Les organismes tels que NRDC, Surfrider, Sierra Club, WWF, Rainforest Action Network, Greenpeace, Oceana, The Climate Reality Project, 350.org et Amazon Watch ne parlent pas de l’industrie alimentaire et de l’agriculture animale. Pourquoi?

Ils veulent toujours s’assurer d’avoir une source fiable de financement. Sinon, il y aurait toujours cette constante division entre les omnivores et les herbivores et des pressions du gouvernement. Ils nient carrément la cause première à toutes ces catastrophes environnementales. Ces organismes proposent des changements à l’intérieur de nos maisons (indoors) plutôt qu’à l’extérieur (outdoors). Ils proposent de changer nos lumières, de réduire notre consommation de plastique, de faire plus de vélo, etc. Mais jamais de manger moins de viande. À cause de la loi, à cause des compagnies plus grosses qu’eux, à cause du gouvernement. Ils ne veulent pas se faire pointer du doigt. C’est une issue politique. Greenpeace n’a jamais voulu rencontrer Kip Andersen pour parler de ce sujet.

À cause de la surpêche, on ne donne pas la chance aux poissons de se reproduire, et ça leur prend du temps! On ne pense pas non plus aux autres poissons que l’on attrape, et qui restent pris dans les filets. On estime qu’il n’y aura plus aucun poisson d’ici 2048. Ça ne vous fait pas peur? Oceana dit que la meilleure façon de sauver ces océans est de manger plus de poisson. Voyez-vous le lien? Moi, non… Les phytoplanctons et tout le cycle animal auront disparu. Ces poissons fournissent au moins 50 % de l’oxygène de la planète. (Je vous recommande de lire ce livre et celui-ci.)

Les vaches laitières se font enlever leur petit dès la naissance. #GangD’insensibles Les agriculteurs les font grandir dans de tout petits enclos et les font tuer quelques mois après pour leur viande. Les vaches savent qu’elles se font enlever leurs petits et je trouve cela encore plus triste. Mis à part ça, on voyait une image assez graphique des pis ensanglantés des vaches.

Même si on ne mange pas de viande, on paie quand même des coûts pour ceux qui en mangent. Par exemple, un BigMac à 11 $ coûte en réalité 4 $ à produire. La société paie le 7 $ de différence. Il y a 414 billions de dollars qui sont payés par la société et le gouvernement et non par les producteurs.

Une diète à base de plantes est la plus durable. Le premier carré à gauche représente l'espace utilisé par un végétalien. Le deuxième, l'espace utilisé par un végétarien et le dernier, séparé d’eux, l'espace utilisé par un omnivore.

Crédit : Cowspiracy/Netflix

Finalement, puisque je ne suis pas bonne pour retenir toutes les statistiques présentées dans le documentaire, en voici une affiche remplie!

Crédit : Cowspiracy