+ Playlists

Mon défi #52LivresFem2018 : constat de mi-parcours

Crédit photo : Capture d'écran par Audrey Bujold
Mon défi #52LivresFem2018 : constat de mi-parcours
Tout comme Josiane, je me suis donné pour objectif de lire 52 livres écrits par des femmes en 2018. Étant rendue à la moitié de mon parcours, j’ai décidé de vous faire part des lectures qui m’ont marquée jusqu’à maintenant. Les livres mentionnés ci-dessous n’ont pas été nécessairement publiés en 2018, mais je les ai tous lus depuis janvier.

The Break par Katherena Vermette
En regardant par sa fenêtre lors d’une froide nuit d’hiver, Stella, une jeune mère métisse, est témoin d’un crime troublant. Au moyen de divers narrateurs connectés de près ou de loin à l’accident, on découvre les circonstances qui ont mené à cette nuit fatidique. On y fait la rencontre de la famille de Stella : Lou, une travailleuse sociale nouvellement séparée, Cheryl, une artiste hantée par la mort prématurée de sa sœur et Paulina, une mère monoparentale qui a du mal à faire à nouveau confiance aux hommes. La brochette de narrateurs comprend également Phoenix, une adolescente en fuite d’un centre jeunesse, et Tommy Scott, le policier métis responsable de l’enquête, qui se sent déchiré entre son emploi et sa communauté. Cette saga familiale touchante aborde les thèmes de la violence faite aux femmes autochtones, l’appartenance culturelle, les préjugés et les traumatismes intergénérationnels.
Crédit : chezlefilrouge/Instagram
 
So You Want to Talk About Race par Ijeoma Oluo
Ijeoma Oluo, l’autrice derrière l’article viral The Heart of Whiteness a écrit LE livre que tous devraient se procurer dans notre climat politique actuel. Elle répond aux questions que certains ont peur de poser en s’attaquant à des sujets brûlants comme la brutalité policière, le privilège blanc, la discrimination positive et l’appropriation culturelle. Avec des exemples tirés de la réalité et des explications claires et précises, So You Want to Talk About Race permet de mieux comprendre la réalité des personnes marginalisées et fera de vous un.e meilleur.e allié.e.
Crédit : booksmithsf/Instagram
 
Pamplemousse par Maude Bergeron
Autrice chez Ton petit look depuis quelques années déjà, Maude Bergeron vient de publier son premier roman graphique. Il s’agit d’une histoire d’amour non réciproque entre la narratrice et Pamplemousse, un garçon manipulateur et incapable de s’engager. Se retrouvant avec un pépin dans le ventre, la narratrice doit faire un choix difficile et recoller les morceaux que Pamplemousse a éparpillés. Truffé de métaphores culinaires et rempli d’illustrations crues et empreintes d’émotion, Pamplemousse est un roman graphique percutant et criant de vérité.
Crédit : chezlefilrouge/Instagram
 
I’ll Be Gone in the Dark: One Woman’s Obsessive Search for the Golden State Killer par Michelle McNamara
Le Golden State Killer, aussi appelé East Area Rapist ou Original Night Stalker, est responsable d’au moins 12 meurtres et de plus de 50 viols ayant eu lieu dans les années 70 et 80 en Californie.

Fascinée par le monde du crime depuis son adolescence, la journaliste Michelle McNamara s’était donné comme mission de résoudre ce cas complexe qui était en train de sombrer dans l’oubli. Après son décès soudain en 2016, ses partenaires de recherche ont décidé de continuer son travail et de publier I’ll be Gone in the Dark, sur lequel elle avait travaillé avec acharnement pendant des années.

En mettant l’accent sur les victimes et le vide laissé par leur mort prématurée, McNamara nous offre un récit troublant, mais rempli d’empathie et d’humanité. L’histoire est encore plus pertinente quand on sait que le Golden State Killer, Joseph James DeAngelo, a finalement été arrêté quelque mois après la parution du livre.
Crédit : gracemarlenalovesbooks/Instagram
 
Girls Burn Brighter par Shobha Rao
Poornima et Savitha sont deux adolescentes qui habitent en Inde. Malgré la pauvreté qui les entoure et les perspectives bien sombres qui s’offrent à elles pour l’avenir, la force de leur amitié leur redonne espoir et leur permet de faire face au quotidien. Lorsqu’elles sont séparées par une tragédie, Poornima se donne pour mission de retrouver sa meilleure amie coûte que coûte, malgré la distance, les années et les circonstances qui font tout pour les éloigner. Girls Burn Brighter aborde des enjeux féministes comme la violence conjugale, le trafic humain et les agressions sexuelles.

Crédit : cantstop.wontstop.reading/Instagram
 
Participez-vous vous aussi au défi #52LivresFem2018? Avez-vous fait des découvertes agréables?