+ Playlists

Josiane et Carolane parlent de leur divorce de jumelles sur Ici Radio-Canada Première

Il y a des sujets sur lesquels Carolane et moi, on s’étend pas trop. Je veux dire, on sait où et quand en parler. On a un peu parlé de notre divorce. Ça fait partie de notre histoire de jumelles et on en parle dans notre très excellent livre « Les filles sont-elles folles? » publié aux Éditions Cardinal en février 2017, mais à part de ça, c’est pas le sujet sur lequel on s’étend le plus.
 
Quand on a eu l’immense privilège d’être invitées sur le plateau de Tricotés serrés, l’émission animée par Eugénie Lépine-Blondeau et sa sœur Magalie Lépine-Blondeau, on ne savait pas trop de quoi on allait parler. Elles voulaient nous entendre parler de notre relation entre jumelles. Mais comment parler du présent sans parler de la cassure qu’il y a eu en 2012? Comment parler de notre relation de jumelles sans avoir l’air weird?  Il y aurait seulement 3,1% des naissances qui sont des naissances multiples au Québec depuis 2010. Ça reste que presque 97% des gens sont des enfants qui naissent sans jumeau/jumelle.
 
Il y a quelque chose qui fascine chez les jumelles, et on le sait, on a même appris à jouer avec (avec #LesJumellesDeLaMode). Par contre, je pense qu’il manque peut-être des ressources ou des discussions entre jumeaux ou jumelles. C’est en écoutant au complet l’émission de Tricoté serrés que je m’en suis rendu compte. Ce désir de se séparer, c’est quelque chose qu’on a vécu de façon très discrète. D’une part, on nous imposait de bien nous entendre, de former un tout et d’être responsables des actions de l'une et l’autre et d’une autre part, on nous poussait à nous comparer (et ça dure encore maintenant). C’est pas pour rien qu’on a souvent été dans une position où l'on sentait qu’on était nous contre le reste du monde, notre famille incluse, mais ça, on en parle dans notre segment.
 
La discussion totale a duré plus d'une heure et quinze et on a gardé quinze précieuses minutes de notre entrevue avec les sœurs Lépine-Blondeau. Je suis particulièrement contente du traitement des informations et de comment on pensait avoir l’air weird alors que pas du tout. Je suis encore soufflée de comment les soeurs Lépine-Blondeau ont su nous écouter avec empathie et ouverture. Merci pour ça. 
 
Si l’aspect gémellité de nos vies vous intéresse, je vous invite donc à nous écouter sur la baladodiffusion de cette merveilleuse émission. Est-ce que ça vous intéresserait d’en savoir plus sur notre relation de jumelles? Si oui, quelles sont vos questions? On pourrait y répondre dans des commentaires!