+ Playlists

Accro à me taponner le visage : j'ai trouvé quelques solutions

Crédit photo : Unsplash
Accro à me taponner le visage : j'ai trouvé quelques solutions
Certains rongent leurs ongles jusqu’à ce que ceux-ci soient lisses et d'une longueur égale. Bien que parfois, je me laisse aussi tenter par cette fâcheuse habitude, j’ai personnellement développé une autre manie qui se classe dans la catégorie du trouble de Comportement Répétitif Centré sur le Corps. (Je ne suis pas une spécialiste, juste une fille bien tannée...)

Quand je suis stressée, je me taponne toujours les imperfections du visage dans le but ultime que ma peau devienne lisse (une bien mauvaise façon de s’y prendre). Dans un monde où tout me semble incontrôlable, je me dis que je peux au moins contrôler ma peau. Ce qui s'avère être complètement faux. Cette habitude est drôle jusqu’à ce qu'elle ne le soit pas du tout : ça fait deux ans que j’ai le même bouton sur le menton, puisqu’il n’a jamais le temps de guérir.

Eh oui, je sais, c’est dégueu. C'est une petite routine weird : je gratte et arrache un bouton, souvent jusqu'au sang, jusqu’à ce qu’il guérisse et je recommence quand je suis anxieuse, quand je conduis, quand je parle d’un sujet chaud avec des ami.e.s. Je ne m’en rends même plus compte.

C’est pas des jokes et je sais que je ne suis pas la seule à faire une telle chose. Quand ça dépasse les bornes et dérange le cadre professionnel, personnel ou autres domaines importants, c’est même considéré comme un TOC appelé la dermatillomanie. Je ne suis pas rendue là, mais je les comprends un tout petit peu. 

Bref, quand je suis arrivée dans les bureaux de TPL et que j’ai vu la peau tellement glowy des jumelles (​voir cet article sur la routine de Josiane), je me suis dit qu’il serait bien temps de faire quelque chose avec mon visage-chantier. Voici une petite liste de trucs que je me suis trouvée :

1. Exercer la pleine conscience
Ma séance de taponnage de peau m’arrive souvent quand je suis anxieuse ou lorsque je réfléchis. Je me donne donc comme mandat de me resituer dans le présent lorsque je me mets à rêvasser sur tout et rien (ça m’arrive tellement souvent).

2. Porter des accessoires
Un truc dont j'ai entendu parler est celui de me trouver des bracelets ou des colliers pour gosser après ceux-ci à la place de toucher excessivement à mon visage. Reste à voir si ça fonctionne (et si je ne les perds pas après une semaine). 

3. Faire plus attention à ma peau
Faire le choix de prendre plus soin de moi et voir mon corps comme un temple et non comme le papier d’une bière embouteillée que je déchiquette pour passer le temps. J’ai une peau mixte qui ne se réjouit pas de mon habitude de ne JAMAIS la laisser tranquille.

J’ai donc décidé d’essayer la nouvelle gamme de produits Deep Clean de Neutrogena, dont les lingettes purifiantes et démaquillantes, l’eau micellaire démaquillante et le nettoyant / masque à l’argile. Jusqu'à présent, je constate que moins ma peau est grasse, moins j’ai envie de la toucher. #Success.​
Crédit : Laurence Dubuc

Ces produits sont dans la plupart des pharmacies, mais vous pouvez aussi les commander sur Amazon (cliquez sur les images) : 
    

 
4. M'occuper
Ces temps-ci, je travaille beaucoup et j'en oublie ma peau. Je fais presque le saut en me voyant dans le miroir, tant mon menton n'est pas si pire que ça. Peut-être que moins j'ai le temps de penser, moins j'ai le temps de jeter mon dévolu sur mon visage. #EtC'estTantMieux. 

Avez-vous des conseils pour ce problème qui devient souvent #OutOfControl