+ Playlists

Des trucs maison efficaces pour lutter contre les pellicules

Crédit photo : pexels-photo
Des trucs maison efficaces pour lutter contre les pellicules
Le cuir chevelu qui pique est un problème qui m’affecte depuis longtemps et mon copain aussi. J’utilise d’ailleurs des produits 100 % naturels depuis longtemps parce que je suis assez sensible. Le truc, c’est que ma couleur de cheveux claire laisse moins paraître les effets de mes grattages excessifs surtout en grande période de stress. Avec sa jolie tignasse noir jais, c’est beaucoup plus apparent et embêtant pour lui!

Devant son désespoir, je me suis mise en quête de petits trucs pour venir à bout des pellicules. Puisque les produits capillaires antipelliculaires sont assez coûteux et que nous sommes plutôt à sec financièrement ces temps-ci, j’ai jeté mon dévolu sur les armoires et le réfrigérateur pour trouver de quoi lutter contre la bête. (eh oui, la cause des pellicules peut venir d'un champignon)

Voici donc une petite liste de ce que j’ai essayé…

Je vous rappelle que je ne suis pas dermatologue ni spécialiste capillaire et que mes astuces n’engagent que mes expérimentations maison.


L’huile d’arbre à thé
Le «tea tree» semble être la solution naturelle à bien des problèmes de peaux. Quand j’ai lu quelque part que l’application sur le cuir chevelu peut aider à contrer l’apparition de pellicules, je me suis dit que ça ne pouvait qu’être vrai. On a donc appliqué de l’huile d’arbre à thé dans le fond de tête de mon petit mari tous les jours pendant une semaine. C’est un massage laborieux à faire considérant qu’il a beaucoup de cheveux et très frisés. Mais après quelques applications, je voyais déjà une grande différence. Nous laissions agir pendant 15 minutes avant de simplement rincer à l’eau. Contrairement à ce que je pensais au début, cette huile part bien avec l’eau et ne laisse aucunement les cheveux huileux. On compte continuer le traitement une fois par semaine maintenant.


Le bicarbonate
Il est mondialement reconnu (en tout cas au Québec et au Chili selon ma propre expérience) que la bonne vieille « petite vache » vient à bout d’à peu près tout! Semble-t-il que le bicarbonate aide à enrayer la prolifération du champignon (si champignon il y a). Alors après le rinçage post-tea tree, il lavait ses cheveux simplement avec des poignées de bicarbonate. C’est aussi un bon allié pour le «no-poo» si jamais vous voulez essayer! Mon chéri continue d’ailleurs à n’utiliser que cet ingrédient pour se laver les cheveux.


L'infusion de thym
Cette astuce-là, je l’ai pêchée directement ici, sur TPL. On terminait la routine avec un rinçage d’infusion thym et romarin un peu comme un revitalisant. Ça laisse une odeur très agréable! J’ai maintenant l’impression d’aller dormir chaque soir dans la «rainforest»!


Résultat
Deux semaines après le début de la routine, je peux vous assurer que les pellicules sont beaucoup moins présentes. En fait, je dirais une diminution de 90 % ! Il ne reste qu’une petite plaque plus récalcitrante, mais le reste du cuir chevelu de chéri est aujourd’hui beaucoup plus sain. Ses cheveux sont beaucoup plus brillants et moins secs, même si nous les séchons au séchoir (vive l’hiver chilien à 10°C dans les maisons) et son cuir chevelu ne démange plus! Je ne saurais dire lequel des trucs fonctionne le mieux, mais une chose est certaine : nous sommes en bonne voie de vaincre l’ennemi!