+ Playlists

Prolepse, la maison d'édition pour les marginalisé.e.s lance une campagne de financement

Crédit photo : rawpixel/Unsplash
Prolepse, la maison d'édition pour les marginalisé.e.s lance une campagne de financement
Une maison d'édition sécuritaire pour les femmes, les minorités et les marginalisé.e.s (personnes handicapées, trans, queers, neuroatypiques, etc.) qui souhaitent avoir du soutien dans leurs projets littéraires et artistiques, c'est le projet d'Elina Timsit. Cette femme qui se qualifie de « folle » et qui aime les mots, les livres affirme avec ferveur que sa folie peut aider des causes plus grandes qu'elle. Elle a donc lancé Les Éditions Prolepse dans le but d' « offrir une plateforme moins stricte et plus actuelle que ce qui se fait aujourd'hui dans le milieu éditorial » à des auteur.e.s, de l'idée à la publication. 

Crédit : Prolepse/Facebook

Pour ce faire, elle a entrepris une campagne de financement sur Ulule qui donne un avant-goût du genre de livres qui seront publiés car les trois premières œuvres de Prolepse y sont déjà présentées :
  • Bois dormant d'Hélène Laforest, un roman fantastique de 250-300 pages, à saveur féministe et écologique avec des personnages hauts en couleur et une intrigue palpitante qui fera réfléchir sur de grandes questions contemporaines ;
  • La fille et son anxiété, une série de BD réalisée par Alexandra Loiselle, Elina, elle-même et Maryva qui traitera sur un ton humoristique mais toujours avec pertinence les aspects plus ou moins cocasses qu'une personne ayant des troubles de santé mentale (principalement les troubles de personnalité limite et d'anxiété généralisée dont Alexandra et Elina sont atteintes) peut rencontrer dans sa vie ;
  • Sous le ciel de Port-au-Prince de Wislene Hyacinthe Norceide, à la fois une romance et un état d'Haïti avant le tremblement de terre de 250-300 pages sur fond de politique.
Prolepse se veut être une maison d'édition dotée d’un « volet numérique augmenté avec des ebooks interactifs pour adultes et jeunesse ». D’ailleurs, on peut lire sur le texte de la campagne qu’elle souhaite ainsi privilégier le médium numérique et offrir une expérience de lecture accrue, en développant une littérature inclusive, mais également améliorée par le numérique et coupler le livre classique à l'application mobile, créer des contenus graphiques et interactifs pour les lecteur.trice.s. 

Crédit : Prolepse/Ulule

Elina Timsit dont les maîtres-mots sont entraide et solidarité a pour objectif avec cette maison d’édition de « créer une équipe de visionnaires qui ne se prennent pas au sérieux, mais qui comprennent le sérieux de la cause malgré tout ». Elle affirme que ses partenaires ne viennent pas forcément des « grandes écoles » ou ne sont pas armés de plusieurs diplômes. Toutefois, ce sont des utopistes avec des compétences et un cœur immense qui peuvent voir au-delà mais surtout qui se complètent sans chicane et avec un réel plaisir pour une vision commune.

Ouvertes aux commentaires voire critiques, vous pouvez contacter Les Éditions Prolepse sur Facebook ou sur leur site web : www.editions-prolepse.com. Pour participer à la campagne, c’est ici.