+ Playlists

Mon TDAH s'en excuse

Crédit photo : Maxime Lelièvre/Unsplash
Mon TDAH s'en excuse
Ah le fameux TDAH! Avant tout, je tiens à préciser que je n'ai aucune connaissance approfondie sur le sujet et que je n'en cherche pas non plus. Par contre, je sais que j'ai un trouble de l'attention (diagnostiqué en plus!!!) et je sais aussi que c'est la vie et je dois faire avec... Et ça, ça me va. Mais je reste réaliste et bien consciente de tous les désagréments que cela apporte à mon entourage. Alors aujourd'hui, j'ai décidé que mon TDAH aurait le dos large... 


À toi, que je n'écoute qu'à moitié au bout d'environ une minute de conversation, aussi intéressante et captivante soit-elle… Mon TDAH s'en excuse.

À toi, à qui je hoche la tête en signe d'approbation, mais que je n'ai malheureusement aucune idée de ce que tu m'as demandé, car je pensais sûrement à ce qui me restait à faire dans ma journée ou à toute autre chose complètement inutile... Mon TDAH s'en excuse.

À toi, à qui je ne donne pas de nouvelles ou de temps pour une sortie, car je ne l'ai pas écrit sur ma « To do list » quotidienne et essentielle à ma sérénité mentale... Mon TDAH s'en excuse.

À toi, qui m'écoute pendant de longues minutes te blablater une tonne de trucs sur ma vie à une vitesse fulgurante digne de la plus grande égocentrique du monde... Mon TDAH (section hyperactivité surtout!) s'en excuse.

À toi, qui as besoin de parler, de te confier et qui as malheureusement choisi la pire oreille pour le faire, parce que même avec le plus grand des coeurs, mon cerveau réussira à partir sur un « nowhere » pendant tes grandes confidences bien avant que la compassion se pointe le bout du nez... Mon TDAH s'en excuse.

À toi, que je fais répéter 4 fois de suite, car je ne suis pas capable de suivre au bout de 5 mots même si j'ai tout à fait l'impression d'être à l'écoute, mais que finalement je suis en train de parcourir les allées de l'épicerie dans ma tête... Mon TDAH s'en excuse.

À toi, qui sait très bien que depuis fort longtemps dans notre conversation je suis déjà à des années-lumière dans mes pensées... 
Qui m'écoute sans jugement et sans aucune impatience, peu importe ce que j'ai à dire...
Qui réitère les invitations jusqu'à tant que j'arrive à me convaincre que je peux repousser 2-3 trucs à demain pour prendre du temps avec toi et que je survivrai quand même...
Qui me choisit quand même comme confidente pour me parler de tes plus beaux bonheurs comme de tes plus grands malheurs en sachant très bien que tu n'obtiendras pas tout à fait le réconfort dont tu as besoin...
Qui répète plusieurs fois à chaque conversation sans broncher et sans te fâcher, avec la plus grande des compréhensions... 

Mon TDAH s'en excuse et moi je t'en remercie du fond du coeur. Merci de m'accepter avec tout ces petits déficits, de m'apprécier malgré tout et de tout faire pour que je me sente le plus normale possible... Sans toi, mon TDAH aurait gagné, mais aujourd'hui, il s'incline pour te demander pardon!