+ Playlists

Quand être trop sollicité.e devient agressant

Crédit photo : Erik Lucatero/Unsplash
Quand être trop sollicité.e devient agressant
Comme la plupart des gens, je suis active sur plusieurs réseaux sociaux. J’y suis pour le plaisir, pour garder contact avec des ami.e.s. et de la famille ainsi que pour mon travail. Je vis très bien avec le fait que Facebook est gratuit parce qu’ils permettent à des annonceurs d'y mettre de la publicité ciblée. Je comprends aussi que de nos jours, une entreprise n’est pas sur Internet, c’est presque comme si elle n’existait pas.

Mais ce qui commence à me fatiguer, c’est de me faire interpeller personnellement. Ça me gosse quand ça sonne à la porte chez nous et que c’est un.e vendeur.se de n’importe quoi qui veut me présenter le meilleur deal de toute la vie. C’est le même sentiment que j’ai lorsque j’ouvre ma boîte de messages sur Facebook, Instagram ou Pinterest et qu’on vient me solliciter, moi, Valérie. Un vendeur trop déterminé c'est lourd, peu importe qu'il soit dans la vraie vie ou en ligne.

Je comprends que c’est comme ça qu’on fait de nouveaux.elles client.e.s, mais call me old school si vous voulez, ça m’énerve. Comme le vendeur à ma porte, tu essaies de me vendre tes services en me disant que mon quotidien est inadéquat sans ça. Comme le fatiguant de marchand qui me dit que mon char bénéficierait d’être mieux shiner, j’ai l’impression que tu dis la même chose de ma vie.

Si j’en veux des dents plus blanches, un wannabe coach de vie, ou des voyages organisés remplis de jeunes gens sur le party, je suis pas mal sûre que la recherche que je vais faire moi-même pour me trouver tout ça va être pas mal plus efficace et adaptée à mes besoins que toutes les offres que ce paquet d’inconnus essaie de me proposer.  

Je peux-tu juste avoir de l’intérêt pour une jolie page qui propose des recettes sans que je me fasse envoyer des courriels ciblés qui me disent « si tu aimes cette page, va suivre la mienne tu vas avoir encore plus de belles recettes ». On peut-tu arrêter de vouloir me vendre des programmes et des défis pour améliorer ma « condition physique » avec des filles qui prônent l’estime de soi, mais qui remplissent leurs publications de #beachbody. Je suis tannée d'entamer des conversations avec ces gens qui se terminent toujours par un speach de vente. Lâchez de me dire que je serais plus heureuse si j’écoutais les conseils non professionnels de gens qui ne sont pas significatifs pour moi. Si je voulais changer n’importe quoi à propos de ma petite personne, je le ferais.

Entre temps, donnez-moi un peu d’air. Vous ne faites que peser ben fort avec vos gros doigts sur le piton qui me rappelle que je ne fitte pas exactement dans le moule, que je pourrais être plus et surtout paraître plus.

Ça suffit le colportage informatique. Est-ce que je suis la seule que ça rend insécure de se faire interpeller comme cela?