+ Playlists

Je suis enceinte et ma maman n'est pas là pour moi

Crédit photo : Casper Nichols/Unsplash
Je suis enceinte et ma maman n'est pas là pour moi
Je suis enceinte depuis 7 mois. Mon chum et moi sommes aussi anxieux que fous de joie. Je pourrais vous parler des heures de ce que je ressens. De ma faculté à passer de la joie à l’angoisse en l’espace de cinq minutes. Je pourrais vous parler de combien ça change ma vie de couple (et en bien en plus) ou encore de la réaction des collègues de travail. J’ai mille bouleversements à vous raconter.

Mais ce qui me tiraille le plus, c’est la relation avec ma mère qui a, disons, un peu changé.

Quand j’ai annoncé ma grossesse à ma maman, je n’ai pas eu droit aux larmes de joie, au gros câlin affectueux qu’on voit dans les vidéos YouTube. À la place, j’ai eu une accolade. Froide. Un faux « Woao ». Un « Super! » mal joué. Surprise? Elle l’était. Heureuse? Pas vraiment.

Ma maman, celle avec qui j’échange tout, à qui je peux tout dire, qui me comprend si bien, cette femme intelligente, cette mère aimante et dévouée était un peu vide face à la nouvelle.
Pas grave, que je me suis dit. Ça arrive de pas savoir comment réagir quand on est surpris. Ça ne veut rien dire!

Les semaines ont passé. Peu de nouvelles. Pas de soutien, pas de messages pour savoir comment  je vais. Pas un « Ça va ma fille? »

Un silence pesant s’est installé. Et plus elle était silencieuse, plus je le devenais moi aussi. Moins je me confiais. Je ne comptais plus sur elle pour m’aider, j’étais résignée. Je n’ai jamais vraiment eu de conseils de sa part. Quand je lui demande de me raconter un fait de mon enfance, la réponse est floue, son regard est interrogatif. Comme si elle ne se rappelait de rien. Comme si elle cherchait elle aussi à comprendre pourquoi l’émotion est coupée.

Je ne pensais pas avoir autant besoin d’elle. C’est comme si j’avais besoin d’être maternée à nouveau. Son absence est comme un abandon. J'ai la sensation d’être une petite fille qui attend sa maman à la sortie de l’école et qui n’arrive pas.
   
J’ai tenté d’en parler avec elle pour désamorcer cette ambiance lourde et weird. Mais elle n’a jamais lâché le morceau. Je lui ai demandé si elle était effrayée de me voir devenir mère. Elle n’a pas réussi à me donner une réponse claire.

Maintenant que ça fait 7 mois que rien n’a changé, j’ai fait le deuil de la relation mère-fille complice, fluide. Je ne lui en veux pas. Je sais qu’elle m’aime. Elle fait un blocage et je suis incapable de dire pourquoi, mais c’est comme ça.

J’espère juste que quand mon fils naîtra, elle l’aimera comme ma grand-maman m’aimait et que tout ça sera derrière nous. Mais j’ai comme un mauvais pressentiment.