+ Playlists

Élections américaines de mi-mandat : Une grande victoire pour les femmes

Crédit photo : Spencer Platt/Getty Images
Élections américaines de mi-mandat : Une grande victoire pour les femmes
Plus tôt ce mois-ci avait lieu les élections de mi-mandat chez nos voisin.e.s américain.e.s. Bien que mitigée face aux résultats de cette élection, (les républicains ayant conservé le Sénat), nous pouvons tout de même nous réjouir d’une victoire historique : celle des femmes.

Effectivement, les femmes ont eu beaucoup de succès lors de cette importante soirée électorale. Les femmes, certes, mais aussi les femmes issues des minorités visibles. #DoubleVictoire

Pour moi, une jeune femme ambitieuse et qui aime la politique, j’ai enfin, devant mes yeux, de nouveaux modèles de femmes fortes et déterminées. Des figures au pouvoir auxquelles je peux m’identifier. J’ai l’impression que les choses vont pouvoir s’améliorer, évoluer, changer pour le mieux. J’ai la conviction que de mettre une partie du destin des États-Unis dans les mains de cette nouvelle génération de femmes, c’est de ça dont le pays avait besoin pour aller mieux.

Il y a eu l’élection de la jeune et brillante Alexandria Ocasio-Cortez, surnommée « l’étoile de la gauche ». Ça me rend extrêmement fière de voir une candidate de 29 ans être élue à la Chambre des représentants et ainsi devenir la plus jeune femme jamais élue au Congrès.

Lors de son discours donnant suite à sa victoire, Alexandria a dit, « Ce n'est pas juste une campagne ou une journée électorale, mais un mouvement plus large pour la justice économique, sociale et raciale ». J’ose espérer qu’elle donnera espoir à une multitude de jeunes filles américaines, qui elles, n’avaient besoin que d’un modèle auquel s’identifier, pour enfin pouvoir s’épanouir dans un pays qui leur ressemble.

Crédit : Giphy

Nous avons aussi eu la chance d'assister à la conquête au pouvoir de Sharice Davids et Deb Haaland. Ces femmes sont devenues les premières Autochtones à être élues au Congrès (y'était temps, mais yeah pareil!). 

Crédit : Giphy

De plus, Ilhan Omar, d’origine somalienne et Rashida Tlaib, d’origine palestinienne, sont devenues les deux premières femmes de confession musulmane élues à la Chambre des représentants. 

Crédit : Giphy

Comble du bonheur féministe, Ayanna Pressley, remporte le titre de première femme noire élue au Congrès pour l’État du Masschusett.

Je ne pourrai passer sous silence la belle victoire de Jared Polis dans le Colorado. Polis est le premier gouverneur ouvertement gay de l’histoire des États-Unis. Cet exploit montre une ouverture d’esprit pour les minorités sexuelles. Un autre grand pas dans la bonne direction.

Crédit : Giphy

Qui sait, peut-être que ces exploits seront suffisants pour que Trump réalise que, non seulement ces propos misogynes, racistes et homophones ne passent pas, mais qu’en plus, ils rallient les troupes désirant le destituer (#OnPeutBienRêver)!
             
J’ose espérer que ces victoires vont en ébranler plus d’un.e. Si ça prend un tsunami pour faire réaliser au peuple américain le poids ridicule des femmes en politique, eh bien je souhaite que cette ascension ne soit pas la dernière. Je souhaite, au contraire, qu’elle mène une génération de femmes plus déterminées encore, désireuses de construire à nouveau un pays libre, égalitaire, sain et où il fait bon vivre.

J’ai confiance en ces femmes et en notre génération. Go girls!