+ Playlists

Être une femme et ne pas être délicate

Crédit photo : Xenia Bogarova/Unsplash
Être une femme et ne pas être délicate
Quand je suis née, on a dit à mes parents que j'étais une fille (bon, en fait c'était peut-être à l'échographie, mais c'est un détail). Ah le merveilleux cadeau! Habillons-la de rose, offrons-lui des poupées. Non, ce n'est pas un garçon, regardez, elle a les oreilles percées! Nous l'inscrirons au ballet, elle saura certainement y exceller. Mais voyons, pourquoi danse-t-elle comme un pied? Ah, mais ce n'est qu'un bébé, elle apprend encore à marcher...

Je fais des blagues, mes parents n'ont pas osé m'inscrire au ballet, parce que quiconque me connaît sait que je danse avec des mouvements secs et rapides. Rien d'élégant. Mais c'est justement là où je veux en venir. En étant une femme, on s'attend à ce que je sois délicate. Dans mes mouvements, dans ma façon de parler, dans mon apparence. Parce que le mot femme, ça rime avec rose-bonbon, grands sourires et délicatesse. Non?

Peut-être que vous répondrez non, mais laissez-moi vous dire que toute ma vie, on m'a fait la remarque, et ce de façon négative, que je manque donc de délicatesse. « Eh, mais tu parles ben mal pour une fille! », qu'on m'a déjà répondu pour avoir dit un sacre ou une blague un peu vulgaire. « Voyons, tu es petite, mais tu fais beaucoup de bruit! », qu'on m'a souvent répété quand je dépose un objet et que ça cogne un peu trop fort.

À la longue, ça gosse vraiment. Parce que si je regarde autour de moi, des tonnes d'hommes ont le même comportement, mais personne ne va leur dire qu'ils manquent de délicatesse. Ben non, c'est sûr. Boys being boys. On n'y peut rien! Mais moi je suis une femme, et une femme, ça ne fait pas ces choses-là. Aujourd'hui, j'ai envie de répondre une fois pour toutes à ces remarques. Parce que je considère que je suis féminine, malgré ma personnalité.

Non, je ne suis pas douce, je suis bruyante. Je parle souvent trop fort, je suis vulgaire, je bardasse et je marche sur mes talons.

Non, je ne suis pas gracieuse, je suis brusque. Je danse mal, je parle vite, j'échappe des choses, et je fais tout rapidement.

Non, je ne suis pas mignonne, je suis franche. Je réponds si l'on m'insulte, je dis la vérité si on me l'a demandé et je ne mâche pas mes mots pour rendre ça plus beau.

Non, je ne suis pas délicate, mais je ne suis pas moins une femme.

Je vous invite à cesser de faire ce commentaire par rapport aux femmes, aux filles et même aux bébés. Parce que tout le monde a une personnalité unique, qui n'a rien à voir avec son sexe.