+ Playlists

Campagne de « fit tea » et célébrités : le beau combat de Jameela Jamil

Crédit photo : jameelajamilofficial/Instagram
Campagne de « fit tea » et célébrités : le beau combat de Jameela Jamil
C’est difficile d’élever sa voix contre celle d’autres femmes, en fait, c’est souvent perçu comme un manque de sensibilité de l’autre et tout le kit. C’est perçu même comme du non-féminisme. Jameela Jamil, que l’ont peut voir entre autres dans The Good Place, s’est donné comme cheval de bataille cette semaine de call out les célébrités qui font de la pub aux différents thés amaigrissants.
 
Le combat personnel de Jameela 
Lors d’une entrevue à la télé anglaise, Jameela raconte qu’elle a souffert d’anorexie mentale de 14 ans à 17 ans. Dans l’absence de modèle intelligent, raconte Jameela, tout ce qu’elle avait comme image de la femme, c’était des gens maigres. Le seul narratif qui comptait, c’était être maigre, rester maigre et surtout essayer de devenir maigre. C’est à cause d’un accident de voiture qu’elle a compris que son trouble alimentaire ne pouvait pas continuer et elle s’en est sortie.
 
Le manque de diversité des modèles et endossements de produits 
On assiste encore aujourd’hui, selon Jameela, à un manque de modèles diversifiés pour les femmes. Même s’il y a effectivement un certain chemin qui a été parcouru, il manque encore de narratif sur le fait qu’on peut juste être bien dans sa peau sans avoir envie de maigrir pour autant. C’est quand même difficile de s’accepter quand plusieurs médias ont fait – et font encore – leurs choux gras avec le fait qu’il faut maigrir pour être heureux. Le manque de diversité corporelle est criant, on a juste à penser au manque d’offre dans les vêtements.
 
Bref, c’est vraiment un problème.
 
Et à l’ère des réseaux sociaux, les personnes qui ont une influence ont le devoir de réfléchir sur le modèle qu’elles veulent prôner. Surtout, elles ont le devoir de penser avant d’endosser un produit ou un autre.
 
Le problème des thés minceur
Les thés minceur sont depuis des années un véritable problème. Disons que c’est un business lucratif qui encourage les gens à boire du thé qui ont souvent des propriétés laxatives. Pas besoin d’avoir un bac en trouble alimentaire pour savoir que ce genre de thés peut facilement aider une personne à déraper. Si une personne prend régulièrement des laxatifs, ce n’est pas bon pour sa santé gastro-intestinale non plus.
 
Le problème aussi des thés minceurs, c’est qu’ils proposent une solution miracle sans expliquer non plus que beaucoup de célébrités ont un chef personnel à la maison, un entraîneur privé et une panoplie d’aide que « madame tout le monde » ne peut pas se permettre. Bref, c’est super fâchant de les voir endosser un produit sans penser aussi que leurs followers sont souvent très jeunes et ne comprennent peut-être pas les subtilités de la patente.
 
Et, d’une certaine manière, ça encourage des comportements qui tendent à créer des troubles alimentaires ce qui est vraiment pas correct.
 
Jameela et le call out
Jameela a pris la parole et évidemment que ça dérange, surtout les principales concernées qui ont fait la pub des thés amaigrissants. Ce qui me surprend encore, c’est de voir qu’on continue de promouvoir ce genre de thés quand tout le monde sait depuis des années que c’est de la marde – sans vouloir faire de joke!
 
Quand on est connu, on se doit de prendre le temps de voir si on fait du bien ou du mal à nos followers. Et Jameela a utilisé sa voix pour se faire entendre sans lâcher le morceau. Je trouve ça vénérable de sa part et j’espère que ça va amener des gens à réfléchir à leur comportement.