+ Playlists

« Baby it’s cold outside » est bannie de certaines radios canadiennes et c’est une merveilleuse nouvelle!

Crédit photo : Capture d'écran YouTube
« Baby it’s cold outside » est bannie de certaines radios canadiennes et c’est une merveilleuse nouvelle!
La nouvelle a commencé à circuler il ya quelques jours, certaines radios  — dont la première a avoir fait le statement est WDOK-FM de Cleveland — ont annoncé qu’elles de diffuseraient plus la très connue chanson de Noël Baby it’s cold outside. La chanson de 1949 tirée du film Neptune’s Daugthers a même gagné un Académie Award pour la meilleure chanson originale dans un film. La chanson est encore appréciée par un certain public.

 

Alors, pourquoi la bannir? 
Quand on s’attarde aux paroles, on comprend mieux pourquoi certaines radios ne veulent plus la diffuser. En gros, la fille veut partir chez elle et le gars, lui, dit qu’il fait froid dehors et qu’elle devrait rester. Elle réitère à maintes reprises qu’elle veut s’en aller, que ses parents l’attendent et le gars insiste encore pour lui dire de rester. Il va même jusqu'à toucher sa cuisse, ce qu'elle n'a pas l'air d'apprécier. C’est pas mal de même tout au long de la toune. La femme finit par rester, découragée. Ensuite le schéma s'inverse avec un autre duo : l'homme veut partir, la femme veut qu'il reste. 

Est-ce qu’il faut laisser en onde une chanson qui brouille les cartes du consentement et nous laisser assister encore une fois à un gars qui insiste et qui n’écoute pas la fille qui dit clairement — et surtout de différentes façons — NON à une invitation à aller plus loin? Je pense pas. Clairement, il y a des textes, des oeuvres qui sont heureusement à l'opposé de ce message et on devrait célébrer ça.

On n’assiste pas à un brûlage de toutes les copies et à une censure complète de ce qui s’est déjà fait. On choisit juste de plus la diffuser sur les radios. Ça veut dire que n’importe qui qui veut l’écouter peut aller sur Google et la trouver, ça veut dire qu’elle existe dans une panoplie de versions faites par différents artistes et ça veut encore dire que c’est possible de trouver le film dans lequel elle est née. On arrête juste d’exposer tout le monde à un comportement qui devrait franchement rester dans le passé.

Je ne peux que me réjouir de cette nouvelle en ce moment. Parce que c’est franchement épuisant de toujours parler de consentement — notre sujet préféré — et que personne ne prenne ça au sérieux. Pour changer les mentalités et hopefully, donner un monde meilleur à nos enfants, c’est important de montrer que c’est pas de même qu’on séduit une personne. C’est en l’écoutant et en lui demandant si c’est ok de passer du temps avec. Puis si la réponse est non, ben de respecter la décision de l’autre.