+ Playlists

Ma première fois… à Opération Nez Rouge!

J’avoue tout. La première où j’ai pensé m’inscrire à Opération Nez rouge, ce n’est pas seulement dans le but de donner à mon prochain, mais aussi en pensant y faire des rencontres potentielles. C’est poche, je sais! Je me suis dit (suivant la suggestion d’une amie); pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable? Une activité de bénévolat tout en ayant la possibilité de rencontrer un bel inconnu (parmi les bénévoles j’entends, pas parmi les gens saouls que j’allais raccompagner).

 

 



 

Crédit : Giphy

Bilan de ma soirée Nez rouge : Rencontre : 0, bénévolat : 1.

Je ne pensais pas avoir autant de plaisir avec mes amies et avec les clients que nous avons eus durant la soirée! Quatre raccompagnements, 8 heures sur place, 4 sacs de bonbons, des beignes, des chips et 1 vomi plus tard, je me réinscrirai avec plaisir à une soirée Nez Rouge!
Ce que j’ai aimé de mon expérience :
  • L’organisation et l’encadrement. Nez Rouge en est à sa 35e année, c’est donc extrêmement bien rodé! Nous sommes guidés de l’inscription jusqu’à la fin de la soirée. Formation obligatoire et explications du déroulement de la soirée (quoi faire et ne pas faire, qui contacter en cas d’urgence, trucs et astuces), attribution des rôles, fonctionnent de l’application mobile qui nous permettra de recevoir les demandes de raccompagnements, nourriture, breuvage et musique sur place, ils ont pensé à tout!
  • Les client.e.s. Les gens que nous avons raccompagnés étaient dans un esprit festif et avaient pour la plupart beaucoup de jasette. On a donc eu droit à de belles anecdotes et beaucoup de rire! Tout s’est déroulé dans le respect et les client.e.s ont été très reconnaissant.e.s du service. C’est agréable et valorisant de savoir que tous ces gens rentreront en toute sécurité et que nous avons eu autant de plaisir à leur rendre ce service.
  • Conduire des voitures plus équipées que la mienne. J’ai été la conductrice désignée durant la soirée, j’étais donc responsable de conduire le véhicule du client. Être au volant d’un VUS avec sièges et volant chauffants, oui madame!


    Crédit : Giphy

    J’ai eu un petit coup de blues en récupérant ma petite voiture pas du tout équipée à la fin de la soirée..!
  • Partager cette expérience avec mes collègues. J’ai commencé un nouvel emploi il y a quelques mois et c’est avec deux collègues de travail que nous nous sommes inscrites. Un beau moment partagé avec elles!
Ce que je retiens pour la prochaine fois :
  • S’habiller chaudement, mais pas trop non plus! C’est l’hiver, il fait froid, on rentre parfois dans des voitures froides et pas déneigées, mais on se réchauffe vite! On mise sur les couches! Surtout avec les voitures avec bancs et volants chauffants, j’en ai sué un coup.
  • Se préparer à se coucher tard. Bien que Nez Rouge n’exige en aucun cas que nous fassions un minimum d’heure ou de raccompagnements, l’action commence en général plus tard en soirée. Et même si votre centrale se trouve à Montréal, les raccompagnements peuvent avoir lieu sur la Rive-Nord ou la Rive-Sud. Une sieste avant la soirée et un (ou deux) bon café ne seront pas de trop!
  • Conduire la voiture d’un inconnu, ça peut être un brin stressant. Je suis habituée à ma petite voiture hatchback. Conduire un gros VUS sur un chemin qui m’est inconnu (allô Rive-Nord) AVEC le propriétaire du véhicule en arrière, ça m’a un peu stressée. Bien que les client.e.s ont été extrêmement gentil.le.s et que j’avais une bonne copilote à mes côtés, je me suis sentie vraiment épuisée à la fin de la soirée. Voir point précédent à propos de la sieste et des cafés avant le début des raccompagnements.
Je vous recommande vraiment cette belle activité de bénévolat. Fou rire et anecdotes garanties! Et il paraît que la soirée la plus amusante pour le faire est le 31 décembre. Il reste encore du temps pour s’inscrire!

https://operationnezrouge.com/fr/