+ Playlists

Je travaille à Noël et ce n’est pas grave

Crédit photo : Rawpixel/Unsplash
Je travaille à Noël et ce n’est pas grave
Je n’ai jamais eu un emploi qui ne nécessitait pas que je travaille durant le temps des Fêtes. Même à 16 ans, je devais être au boulot un 25 décembre. Ça complique un peu la vie de famille de devoir concilier les quarts de travail avec les réveillons. Pour être franche, j’étais un peu envieuse de tous ceux qui sont complètement en vacances pendant presque deux semaines. Je me disais que ça doit être bien d’avoir tout son temps pour profiter de ses proches, de prendre des journées justes pour soi et ne pas être à la course tout le temps.
 
Avec les années, je ne suis plus aussi jalouse que je l’étais. Je travaille à Noël, pis après? Je ne suis pas la seule, oh que non. J’ai réalisé que je ne suis vraiment pas la seule à vivre cette situation. Il y a beaucoup plus de gens qu’on peut le penser qui travaillent durant ces jours de réjouissance. Certains sont évidents comme les policiers et les infirmières et d’autres moins. Je pense aux commis de la station-service, aux déneigeurs et même au caissier du McDonald qui eux aussi sont souvent obligés d’être loin de leur famille.
 
Et si vous pensez qu’il faut absolument être habillé en paillettes avec un drink à la main pour être dans l’ambiance des Fêtes, vous vous trompez. Noël reste une journée spéciale, peu importe où l’on se trouve. Il y a une aura de joie et de chaleur humaine partout, même au travail. Il est toujours possible de s’organiser pour festoyer et d’ajouter un peu de magie avec les collègues. Non, je ne suis pas avec ma famille, mais tous les gens que je croise sont de bonne humeur, et je dirais même solidaires face à cette obligation.
 
Oui, c’est contraignant devoir travailler, mais ça ne me dérange plus. J’ai accepté que même en faisant des efforts surhumains et en sacrifiant quelques heures de sommeil que je ne serais pas capable d’être présente dans tous les soupers auxquels je suis invitée. Et depuis que je ne me mets plus de pression, mon temps des Fêtes est beaucoup plus heureux.
 
Je souhaite donc à tous ceux qui seront au travail, une journée à l’image de celle que j’aurais : remplie de tourtière et de « Joyeux Noël ».