+ Playlists

Ma rupture... amicale

Crédit photo : Thoughtcatalog/Unsplash
Ma rupture... amicale
Les amitiés peuvent se terminer de différentes façons, mais plus souvent qu'autrement ces relations se terminent sur une coupure de communication, je veux dire qu'une personne décide de ne plus parler à l'autre, et coupe les ponts. Fin! Malheureusement, cela laisse l'autre personne dans un néant complet, j'ai perdu des amis proches de cette façon et j'aurais aimé some closure. J'aurais aimé comprendre. J'ai aussi utilisé cette technique, mais cette fois, je ne pouvais pas. J'aime beaucoup trop cette amie pour mettre fin à cette relation aussi froidement. 

Lors de la fin d'une relation amoureuse, nous prenons le temps de penser, parler et s'ouvrir à l'autre. Cette technique n'est pas aussi commune lorsqu'on parle d'amitié. Pourtant, certaines relations amicales sont aussi significatives qu'une relation amoureuse. Des ami.e.s de longue date que vous avez côtoyées quotidiennement; ces personnes qui vous ont supporté dans vos changements de carrières, vos remises en question et vos peines d'amour. 

J'ai donc décidé de faire les choses différemment cette fois. J'ai voulu être honnête, et prendre le temps nécessaire pour clore cette amitié qui était devenue toxique. Cela me trottait dans la tête depuis un moment déjà : j'étais consciente que je n'étais plus bien dans cette relation, mais j'aime cette personne d'amour. Je ne voulais pas la blesser, mais la rupture semblait inévitable. Lors de notre dernier conflit, je lui ai dit que je n'en pouvais plus. Je lui ai dit que notre relation ne me convenait plus et cela était réciproque. Après 9 ans à partager nos vies, nous avions atteint le fond du baril. 

D'un commun accord, nous avons décidé de prendre nos distances pour quelque temps; laisser la poussière retomber et réfléchir. Le 1er mois terminé, elle m'a écrit une lettre. Un message où la colère avait quitté ses propos et l'empathie était beaucoup plus présente. J'ai pris des semaines à lui répondre, car j'avais encore besoin de temps. Alors qu'un mois auparavant, cette situation semblait sans issue, cela semblait changer. Nous avons tout de même décidé de garder nos distances encore  plus longtemps, pour ne pas retomber dans notre ancienne dynamique relationnelle malsaine.

Prochaine étape, la rencontre. 
Dans les prochaines semaines, nous nous verrons pour la première fois depuis 3 mois. Nous prendrons le temps de parler de notre passé et de notre futur relationnel. Un processus consensuel de discussion visant la fin ou l'amélioration de notre relation. L'issue n'est pas encore certaine, mais je suis heureuse d'avoir traité cette relation différemment. Je suis contente de ne pas avoir simplement jeté l'éponge quand la fin semblait imminente. L'amour et le respect que j'ai pour cette personne transparaît, dans notre rupture (ou non-rupture) et j'en suis fière.