+ Playlists

Avoir du fun dans les transports en commun, c’est possible?

Crédit photo : Eutah Mizushima/Unsplash
Avoir du fun dans les transports en commun, c’est possible?

Qui dit « vie sans auto », dit « utilisation fréquente des transports en commun ». C’est un sujet dont je pourrais parler des heures, ce qui m’est bien utile pour entretenir un small talk, une fois que j’ai fait le tour de la question météo! 

Ce qui m’enrage le plus, c’est d’arriver sur un quai bondé de bon matin et, cherry on the cake, de ne pas être capable de monter dans les wagons des métros qui arrivent, eux aussi bondés. Il me semble que notre société produit toutes sortes de statistiques; quelqu’un quelque part doit bien être capable de faire un petit graphique de l’affluence et donc d’ajuster le service en conséquence. C’est très certainement un raisonnement simpliste, mais peu importe, je suis là à perdre mon temps, ce qui me tombe sur les nerfs.

Dans cette situation, il y a tout de même quelque chose qui  me met de bonne humeur : réussir à m’incruster dans un wagon bondé en demandant poliment à monter avec un sourire. La fameuse petite victoire, yeah! J’attribue peu de crédit à mon charme irrésistible… mon explication rationnelle, c’est que les gens sont étonnés par mon « excusez-moi » et se tassent. Ne jamais sous-estimer le pouvoir de la bienveillance!

Il y a aussi l’attitude de certain.e.s qui peut parfois m’irriter mais bon, j’imagine que j’en irrite certain.e.s, hein, tout est relatif. Puis c’est un peu le principe des transports en commun qui est propice à l’irritation : partager un espace fermé avec des gens (parfois beaucoup de gens, voire trop) qu’on ne connaît ni d’Ève ni d’Adam.

Et là, sans transition, je rebondis sur les cellulaires, un autre de mes plaisirs dans le métro ou le bus. Je suis cheap, j’ai un forfait comprenant peu de données alors je navigue peu sur mon cellulaire (en plus, cela me donne mal au cœur…). J’ai donc le nez en l’air et pour faire passer le temps, j’adore essayer de regarder les téléphones des autres et je suis extrêmement satisfaite quand j’y arrive – le meilleur étant de parvenir à lire un échange de messages textes (à date, j’ai jamais rien lu de fou, mais cela m’amuse)… Mon petit côté voyeur!

J’adore aussi les transports pour observer les gens, une de mes activités favorites. Je ne juge pas, j’observe. Et, j’imagine toute une histoire sur leur vie à partir des petits détails de leur look, de leur expression, parfois de leur attitude, d’un sac ou d’un objet qu’ils transportent... quand je n’arrive pas à lire sur leur téléphone!

J’ai quelqu’un de très proche dans mon entourage qui utilise principalement son auto pour se déplacer. Une fois l’an, on prend ensemble les transports et je me moque gentiment quand il m’explique qu’il adore cela et que c’est très divertissant. Mais à bien y réfléchir, je suis d’accord avec lui, j’ai beau chialer sur l’affluence et les retards, j’aime utiliser les transports publics!