+ Playlists

Commentaires haineux : qui sont ces gens qui se cachent derrière leur écran?

Crédit photo : Bruce Mars/Pexels
Commentaires haineux : qui sont ces gens qui se cachent derrière leur écran?
J’ai commencé à écrire pour Ton petit look il y a de cela près de trois ans. C’est un anniversaire que j’aime fêter, car il marque une période phare dans ma vie. Une période où j’ai choisi de tout lâcher et de me réorienter. Une période qui a forgé la personne que je suis aujourd’hui. Dans cette grande période de changements, j’ai confié de nombreux états d’âme via ce blogue, je le fais encore d’ailleurs.

En trois ans, j’en ai vu des commentaires de m*rde, avouons-le, sous mes textes. Sous les miens et ceux de mes collègues. Il y a des fois où je suis découragée. Parce que oui, des fois, il y a de meilleurs textes que d’autres, oui, des fois, il y a des sujets controversés. Sauf qu’il y a toujours un humain derrière le texte. Un humain qui a vécu une situation difficile ou plaisante, et qui souhaite la partager. Un humain qui sait qu’au minimum une personne se reconnaîtra dans cette situation.

La plupart du temps, cette personne commente. Sauf que sous ces commentaires, je lis parfois des commentaires du genre « Va consulter » ou « Tu aurais dû agir autrement ». Comme si ces personnes ne faisaient jamais d’erreur. Oui, je vous l’accorde, je partage mes erreurs. Tout comme je partage mes peurs, mes expériences et mes anecdotes. Et quand quelqu’un vient me dire que j’ai « pas rapport », je me demande à quel point cette personne a fait une introspection avant de dire ça.

C’est facile, avec du recul de dire que la personne a mal agit. C’est facile de se cacher derrière son écran et de commenter. J’aimerais parfois en savoir plus sur la réalité de ces gens qui commentent ainsi. Qui sont-ils pour contenir tant de haine? Pourquoi ont-ils tant besoin de rabaisser de pauvres femmes qui écrivent pour partager, sans plus?

Parce que non, nous ne retirons rien en tant que collaboratrices sur le site. Je le fais pour LA personne que je touche. Pour ceux qui citent mon texte et commentent que ça leur fait du bien. Pour la personne qui tag son amie en disant « on dirait que c’est moi qui l’ai écrit. » C’est pour ceux-là que j’écris et que je vais continuer à le faire. Je remercie tous ceux qui nous encouragent et mentionnent qu'ils se sentent touchés. Vous nous donnez la force de continuer. Et si on me propose, sous ce texte, de confier mes états d’âme à un psy, ça tombe bien, j’ai donné des trucs pour en trouver un il y a quelque temps! La bonne nouvelle, c’est qu’avec les nouveaux algorithmes Facebook, votre commentaire aide, peu importe, sa nature alors merci ben!