+ Playlists

Le journal d'Aurélie Laflamme : plus qu'un livre pour ados!

Crédit photo : India Desjardins/Facebook
Le journal d'Aurélie Laflamme : plus qu'un livre pour ados!
Je me souviens de la première fois que j'ai lu Le journal d'Aurélie Laflamme d'India Desjardins. Le tome 1 venait de sortir et j'avais le même âge que la protagoniste. J’avais emprunté le livre à mon amie Catherine, que sa mère lui avait procuré, voyant qu'elle semblait avoir plusieurs points communs avec le personnage principal. À la base, nous nous étions un peu moquées du roman, jugeant que nous étions trop « vieilles » pour ce genre de lecture... Oui, nous étions ingrates. Pourtant, nous avions tort, et nous avons passé toutes nos années d'adolescence, jusqu'au passage à l'âge adulte, à lire chaque livre religieusement, presque dans la honte d'encore aimer des livres pour ados.

Il y a deux ans, j'ai acheté l'entière série d'Aurélie Laflamme, dans l'espoir de ressentir toutes ces émotions qui ont marqué mon adolescence. Je possède aussi les deux films, que j'ai adorés. Je suis une fan d'Aurélie Laflamme et je ne m'en cache plus, j'assume cet amour de la littérature jeunesse, qui selon moi ne s'adresse pas qu'aux ados, mais à tout le monde.

Quand j'ai su qu'un nouveau tome d'Aurélie Laflamme allait voir le jour, j'étais évidemment hors de moi. J'ai tout de même patienté, attendu qu'il soit disponible à la bibliothèque, sur la longue liste d'attente, probablement derrière quelques adolescentes. Et l'attente en valait vraiment la peine! On retrouve Aurélie Laflamme 5 ans plus tard, vivant sa vie de jeune adulte et confrontée aux mêmes questionnements que ceux que mes ami(e)s et moi ne cessons d'avoir. Si le personnage d'Aurélie Laflamme s'est toujours senti comme une extraterrestre, ce sentiment est d'autant plus présent à cette étape de la vie où l'on remet tout en question.

Elle remet en question l'emploi qu'elle occupe, ses relations, ce qu'elle ressent face à ce futur qu'elle avait imaginé autrement. Si l'on s'imagine évoluer pendant ces années, Aurélie se demande si elle n'est pas restée accrochée à son passé, quand tout le monde semble passer à autre chose. Et tout cela est tellement représentatif de la vie adulte. Les multiples « déceptions » face à la vraie vie, que les choses changent, mais pas comme on l'avait imaginé, que l'indépendance, ça vient aussi avec des responsabilités qu'on n'était pas tout à fait prêts d'assumer. Et tu réalises que cette personne que tu deviens, elle ressemble drôlement à celle dont tu t'es toujours un peu moqué... ta mère!

Bref, Aurélie Laflamme ne s'adresse plus seulement aux adolescents, mais aussi à l'adulte en devenir (cette évolution se fait-elle vraiment un jour?) et mérite qu'on lui donne une place de choix dans nos étagères. À côté de Proust (joke, sortez Proust de là...). Sérieusement, si vous voulez une lecture qui vous fera sourire et vous donnera l'impression de partager vos histoires avec une amie de longue date, ce dernier tome est pour vous!