+ Playlists

Notre première maison, 6 mois avant le mariage

Crédit photo : Christian Koch / Unsplash
Notre première maison, 6 mois avant le mariage
Il faut croire que dans la vie, je ne fais rien à moitié. Quand j’ai terminé mon bac avec ma dette étudiante, j’ai déménagé seule deux mois après avec à peine un mois de salaire dans mon compte, j’ai acheté une voiture et je me suis acheté quelques meubles. Maintenant que nous sommes 3 ans plus tard, je vais me marier dans environ 7 mois et déjà, c’est pas mal une grande étape de vie. MAIS NON ce n’était pas assez, nous avons décidé de commencer à magasiner des maisons en anticipation pour un achat après le mariage.

Le plan ne se passe pas comme ça finalement. Un beau dimanche, mon fiancé (à lire comme Beyonce) et moi avons décidé d’aller visiter une maison accompagnés de mes parents comme support moral et aussi comme éclaireurs. Nous y allions parce que nous la trouvions belle en photo, mais aussi pour de l’expérience. En arrivant devant, je savais que j’allais tomber en amour avec elle jusque dans le creux de son sous-sol. J’ai passé plus d’une heure à tout inspecter avec mon chéri, à nous questionner et à demander l’avis de mes parents et finalement on a mis une offre. Je vous rassure, oui c’est un coup de cœur, mais c’est aussi une décision réfléchie et rationnelle.

Nous avions passé des mois à regarder des maisons, en se dressant des listes de critères que la maison de nos rêves devait avoir et de ce qu’on ne voulait absolument pas. Cette maison cochait toutes les cases. Ainsi, alors que nous attendions le verdict sur notre offre, nous étions certains à l’infini que celle-ci était pour nous, qu’elle allait être la maison où nous allions bâtir une famille et ensuite vieillir ensemble. Ainsi, l’offre a été acceptée et nous sommes toujours, sinon plus, certains que cette maison est celle de nos rêves.

Puis, maintenant que nous sommes dans la tornade de faire inspecter notre chère future demeure et dans la course aux papiers pour une approbation d’hypothèque, je reste calme. En fait, je suis étrangement zen, malgré mon anxiété . Puis, c’est bon signe. Ça veut dire que je sais que nous faisons la bonne chose, malgré le fait que ça précipite nos plans, que j’ai confiance en notre choix et que mes guts ne m’ont jamais menti.

Pendant que le tout se fait officialiser, nous rêvons à notre doux cocon et de comment nous allons prendre le temps de nous l’approprier et d’en faire notre maison. Une chose est certaine, mon copain c’est ma personne, my rock, mon pour toujours, mon équipe et plus encore, et chaque grande étape ou obstacle que nous franchissons ensemble me le prouve encore plus.