+ Playlists

Lignes de fuite : critique d'une pièce qui nous critique tout.e.s

Crédit photo : Valérie Remise
Lignes de fuite : critique d'une pièce qui nous critique tout.e.s
Jeudi dernier, j’ai eu l’incroyable chance d’aller voir la pièce Lignes de fuite en compagnie de Magalie Biron, une autre collaboratrice Ton Petit Look (elle va d'ailleurs faire une critique dans un billet très prochainement). 

Après la lecture du synopsis, mes attentes étaient relativement hautes, mais tout de même vagues. Utilisant l’hyperréalisme, la pièce avait comme thème une soirée de retrouvailles entre amis du secondaire, pour laquelle on dit de l’autrice qu’elle se « penche sur les zones floues de nos affiliations gauche-droite et conteste la posture que chacun occupe au sein d’un groupe ». Je m’attendais donc à y retrouver quelques clichés, avec des personnages aux idées arrêtées qui se confronteraient de façon décomplexée comme on a probablement toujours rêvé d’oser faire à n’importe quel souper de famille alors que cet oncle gossant nous sort un énième commentaire sexiste. 

Toutefois, mes attentes ont sans le moindre doute toutes été complètement dépassées. Non seulement n’y avait-il aucune trace de cliché, mais les personnages étaient si bien construits et les acteurs ont si bien intégré leur rôle qu’on en oubliait complètement le contexte de jeu théâtral. L’ambiance très simple qui consistait en une salle à manger et un salon nous aspirait sur la scène (qui était d’ailleurs plus basse que les sièges) et nous donnait l’impression de faire partie de la soirée, à l’écoute du drama qui se déroulait sans ralentir devant nos yeux subjugués. Il ne manquait que le popcorn!
Crédit: Valérie Remise

D’ailleurs, pour parler dudit drama, il fut si bien calculé, avec des cris, des larmes et du « comic relief » toujours parfaitement positionné, que les scènes se déroulant devant nous semblaient des plus authentiques. Les répliques semblaient tellement sincères, les personnages étaient si bien nuancés, qu’on avait l’impression de regarder de vraies personnes interagir entre elles de façon spontanée. Parfois, on était d’accord avec un.e, puis plus du tout et on prenait parti avec un.e autre à mesure que les langues se déliaient et que les opinions se confrontaient avec fougue et émotions. Tour à tour, chacun était attaquant ou attaqué, jetant à la figure de l’autre ses quatre vérités, puis devenait la nouvelle cible des jugements et remarques acerbes. Grâce à l’ambiance intime, c’était donc nous aussi qui étions confronté.e.s dans nos visions du monde et, plus d’une fois, alors que j’étais littéralement au bout de ma chaise, je devais retenir mes envies de joindre le débat à mon tour.
Crédit: Valérie Remise

Définitivement, l'autrice Catherine Chabot a réussi avec brio à manier cet hyperréalisme troublant et à exposer ces zones floues, tout en exprimant des thèmes actuels de façon entièrement naturelle. Ainsi, le groupe d’amis aborde aussi bien la maternité, l’écologie, le capitalisme, les différences générationnelles avec les préjugés qui s’y rattachent, les relations personnelles, les rêves brisés et les désenchantements de la vraie vie, le cynisme et la naïveté, la nature de l’art, le subversif, etc. Le tout amené avec humour, simplicité et authenticité par les six excellents acteur.rice.s. 

En regardant cette pièce, on se retrouve donc un peu dans chaque personnage, et on peut retrouver un peu de chaque personnage dans chacun de nous! Lignes de fuite est sans aucun doute à voir et à vivre. 10/10!

LIGNES DE FUITE 
de Catherine Chabot

Une création du Centre du Théâtre d'Aujourd'hui et de Corrida
SALLE PRINCIPALE
Du 12 mars au 6 avril 2019