+ Playlists

Lignes de fuite : une pièce à voir

Crédit photo : Valérie Remise
Lignes de fuite : une pièce à voir
Jeudi soir j’ai eu la chance d’assister à la représentation de la pièce Lignes de fuite au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, accompagnée d’une autre auteure sur Ton Petit Look, Fauve Lajoie qui a écrit sa propre critique plus tôt cette semaine. Contrairement à elle, je ne me suis pas informée davantage avant de voir la pièce, préférant y assister sans a priori et me laisser surprendre. Et je dois dire que je l'ai été. 

En entrant dans la salle, nous avions l’impression d’entrer dans un salon ben Pinterest d’un appart de jeune carriériste dynamique du centre-ville. La scène était plus basse que le public ce qui renforçait ce sentiment d’intensité. On pouvait dès lors y voir les six comédien.ne.s de la pièce, un verre de main à la main et une bouchée dans l’autre. En ouverture, une scène familière, des amies du secondaire qui bavardent de manière surexcitée dans le chaos joyeux typique des retrouvailles entre amies de toujours qui ressassent et relatent leurs souvenirs, devant l’amusement tranquille de leurs partenaires amoureux respectifs.

Crédit : Valérie Remise

On se rend bien vite compte que ces trois ami.e.s ont emprunté des chemins différents et que leur vie divergent sur bien des aspects. Ces divergences vont bien vite se heurter et s’entrechoquer par coup de petites blagues et de remarques acerbes emplies du ressentiment que l’on ressent parfois quand l’autre ne se conforme plus à la vision et au rôle qu’on lui avait attribué. À travers le récit de la soirée et la vie des personnages, en parallèle de grandes discussions de sociétés s’expriment à travers leurs querelles et réconciliations, leurs déclarations et leurs silences.  Ce parallèle est réussi avec brio alors que d’un côté, je me sentais réellement partie prenante de leur fête, ressentant les malaises et les silences comme si j’y étais réellement conviée, reconnaissant l’amour et les tensions qui peuvent surgir lorsqu’on connaît ou que l’on croit connaître trop bien un proche.

Crédit : Valérie Remise

Chaque personnage de la pièce représentait un certain cliché et le subvertissait en même temps, démontrant bien toutes les nuances individuelles et s’éloignant de la caricature. Tout au long de la pièce, je me suis sentie confortée par chacun des personnages tout en étant également profondément dérangée par chacun d’eux, approuvant et réprouvant leurs idées au fil des scènes. Lignes de fuite est une soirée entre amis où l’on finit par tout dire, sans limite et où tout finit par éclater, sans retenue. Quand nous sommes sorties de la salle, Fauve et moi étions ébahies et preuve du succès de l’œuvre, nous avons passé tout le trajet de retour à discuter des réflexions qui dépassaient le cadre des thèmes abordés par la pièce, mais qui avaient inévitablement résonné en nous.

LIGNES DE FUITE 
de Catherine Chabot

Une coproduction du Centre du Théâtre d'Aujourd'hui et de Corrida
SALLE PRINCIPALE
Du 12 mars au 6 avril 2019