+ Playlists

Il y a 3 ans, j'ai tout plaqué pour changer de voie

Crédit photo : Unsplash/ Brendan Church
Il y a 3 ans, j'ai tout plaqué pour changer de voie
Il y a environ 3 ans, j’ai tout plaqué pour changer de voie et j’ai même écrit un texte sur ce qui avait motivé mon choix à l’époque. Je me posais des questions, je ne me sentais pas «  à ma place » et comme je suis une personne qui tombe facilement en mode solution, je savais que je devais agir. Aujourd’hui, les choses ne se sont pas tout à fait passées comme prévu… et c’est tant mieux!
 
Eh oui, la vie étant ce qu’elle est, j’ai fait les choix qui m’apparaissaient les meilleurs au moment de les faire, mais jamais je n’aurais pu prédire quelles portes s'ouvriraient pour moi.
 
Bref, plus de trois ans après avoir abandonné ma maîtrise en sociologie et avoir servi des océans de cafés lattés trop sucrés, après être retournée sur les bancs d’école pour compléter un DEP en dessin de patron (une spécialisation en design de mode)… je suis aujourd’hui rédactrice à temps plein.

En prenant ne serait-ce qu’un peu de recul, je dois reconnaître que mon cheminement scolaire et professionnel ne fait aucun sens, objectivement parlant. Dire que mon parcours est atypique serait clairement un euphémisme. Mais s’il y a une chose que j’ai dû accepter, c’est que ma vie ne sera jamais une ligne droite.

Je m’intéresse à trop de domaines différents ; je suis extrêmement curieuse et quand un sujet m’intrigue, je dois l’explorer. Quand je suis confrontée à une de mes lacunes, je veux y pallier. Lorsque je constate que je suis incapable de faire ceci ou cela, je veux apprendre. C’est plus fort que moi, et je pense même que c’est une de mes forces.
 
Dans un monde qui veut qu’on choisisse un métier à 16 ou 17 ans et qu’on stick to the plan jusqu’à notre retraite, c’est sûr que je suis une petite bête bien étrange. Mais je peux vous jaser de la notion d’habitus de Bourdieu, faire un excellent cappuccino, dessiner et confectionner des vêtements selon les dernières tendances, jaser en long et en large des plus récents potins du show-business, m’emporter fougueusement sur des questions d’actualité, visser des tablettes au mur, repenser la déco ou même l’organisation de ta maison pour qu’elle spark joy sur un moyen temps.
 
Bref, je m’intéresse un peu à tout, j’apprends, mes connaissances se développent et mes compétences aussi; pour moi, c’est un peu ça le sens de la vie.
 
Ce qui est drôle aussi, c’est qu’on me dit souvent que j’ai étudié « pour rien » parce que ma job actuelle n’est pas directement liée à mes études. Et pourtant, je sais que je ne serais pas l’humaine que je suis aujourd’hui si je n’avais pas accumulé tout ce savoir, que je n’étais pas allée au bout de mes réflexions et que ma curiosité n’avait pas été assouvie.
 
Je pense humblement qu’une des leçons que je peux tirer de mon parcours atypique, c’est qu’on n’apprend jamais « pour rien ». C’est en effet en explorant mes intérêts et en cherchant constamment des réponses à mes questions que je peux prendre les décisions qui me permettent de me sentir enfin à ma place.
 
Un jour à la fois jusqu’à la prochaine croisée des chemins!

Avez-vous aussi un parcours atypique?