+ Playlists

4 raisons d'aller au Vietnam!

Crédit photo : Leon Ting/Pixabay
4 raisons d'aller au Vietnam!
Je suis une amoureuse de voyages, et particulièrement de l’Asie. Après avoir passé un mois au Vietnam, je rêve déjà d’y retourner et de me laisser enivrer par sa scénographie effervescente. Je suis attirée par les destinations complètes, qui disposent d’une grande variété d’atouts et plaisent à tous les types de voyageurs. Voilà pourquoi je vous présente 4 raisons de faire du Vietnam votre prochain périple.

1. La cuisine


Gourmand.e.s, vous vous reconnaîtrez : le choix de vos destinations repose en grande partie sur votre intérêt gastronomique. En allant dans un pays réputé pour offrir l’une des meilleures bouffes du monde, vous êtes garantis de vivre un trip à la hauteur de votre fine bouche.

En matière culinaire, le secret vietnamien réside dans l'équilibre des saveurs : le sel, le sucre, l’acidité et le piquant. Chaque plat est un festin complexe, et chaque ville met en valeur ses propres spécialités. Si vous risquez de tomber en amour avec le Bun Cha à Hanoï, le Mi Quang de Hoi An tentera à nouveau de voler votre cœur. Et c’est sans parler de la célèbre Pho, des Banh Mi et des rouleaux de printemps délectables. Pour les dents sucrées, l’héritage français se remarque dans les nombreuses pâtisseries et boulangeries des grandes villes. Bref, des stands de rue aux restaurants sophistiqués, toutes les occasions sont bonnes pour se bourrer la face. Mais une chose est sûre, les endroits bondés de locaux garantissent toujours les meilleures expériences.

2. L'accessibilité
Si vous avez déjà voyagé en Asie du Sud-Est, vous savez que c’est une des régions les plus convoitées par les routards. Non seulement la vie y est abordable, mais il est également facile de se déplacer à travers le pays. Vous trouverez une chambre d’hôtel très confortable de 25$ à 40$ par nuit, mais vous pouvez aussi opter pour des auberges de jeunesse ou des pensions à moindres coûts. Pour ce qui est du transport, le meilleur moyen de visiter les villes est de le faire à pied. Vous allez à votre rythme, vous dénichez des lieux insoupçonnés et vous économisez. Autrement, les taxis sont une bonne option pour les fins de soirée arrosées ou les plus longs trajets. Entre les villes, les plus téméraires loueront un scooter et les plus sages se déplaceront en autobus ou en train. Attention! Au Vietnam, le code de la route est, j'insiste, inexistant. Fidèles aux lois de la nature, les plus gros véhicules ont priorité. Soyez prudent.e.s sur les routes nationales.

3. Les paysages


Des chaînes de montagnes aux rizières en terrasses, des forêts tropicales aux plages idylliques en passant par les baies karstiques et les plaines verdoyantes, la nature vietnamienne est d’une incroyable diversité. Pour les amoureux du trekking, plusieurs randonnées sont accessibles dans le Nord, autour de Sapa et de Ninh Binh. Au Sud, l’île de Phu Quoc et les îles Con Dao comptent les plus belles plages du pays ainsi que des récifs de corail où faire de la plongée. Nha Trang est également connue pour ses eaux translucides qui côtoient ses immeubles de luxe. Quant aux amateurs de sports d’aventure, Dalat, petite ville coloniale au climat tempéré, se prête bien au canyoning, au rafting, à l’escalade et aux randonnées en forêt. Enfin, les paysages urbains ne sont pas à négliger : Hanoï, capitale, et Hô Chi Minh-Ville, métropole culturelle, incarnent le côté le plus frénétique du Vietnam, et peut-être aussi le plus dépaysant.

4. L'histoire

L’histoire du Vietnam est à la fois riche et mouvementée. On n'a qu'à penser à la guerre d'Indochine et celle du Vietnam. Partout dans le pays, on observe également les traces d'un passé colonial, notamment à Hoi An où les maisons d’anciens marchands japonais avoisinent des temples chinois. Mais ce qui est le plus frappant, c’est le discours patriotique, voire propagandiste du Parti communiste vietnamien encore présent dans tous les musées. Ne tenez pas pour acquis que c’est celui de tous les habitant.e.s. Il suffit de leur poser des questions pour avoir une version totalement différente de leur histoire...

Alors, à quand votre départ pour le Vietnam?

Crédit : Ketzali Yulmuk Bray/Déric Marchand