+ Playlists

[PHOTOS] : Voici nos tattoos et leurs significations

Crédit photo : Photo by Isabelle Pépin
 [PHOTOS] : Voici nos tattoos et leurs significations
Depuis environ un an, le tatouage est pas mal ma nouvelle lubie. Après ma décision de me faire tatouer, il a fallu environ dix ans de temps pour que je me décide ENFIN à me faire insérer l'encre dans ma peau. La raison : j'ai BEAUCOUP changé de décisions en cours de route (je me souviens qu'à la base, je voulais me faire tatouer des traces de pattes de loup sur le chest...).

Pendant cette période, j'aimais beaucoup interroger les personnes qui avaient un ou plusieurs tatouages sur ce qui les a motivées à passer à l'acte. Ce qu'il y a de merveilleux là-dedans, c'est qu'il y a autant de tatouages que de raisons de se faire tatouer! Ces dernières peuvent d'ailleurs nous surprendre et nous inspirer. Voici donc nos jolies peaux tatouées.  

Andréanne : « J’ai un YES tatoué dans la main gauche et NO dans la main droite. Yes and No, pour essayer de simplifier ma vie, m’aider à dédramatiser, relativiser et faire des choix. Tout ça pis le fait que je trouve ça drôle! »



« J’ai aussi un tattoo sur chaque bras, c’est la partie de mon corps que j’aime le moins alors je trouve que ça m’aide à l'aimer plus! »



Anna : « Le point-virgule, dans la communauté de la santé mentale, c’est une métaphore où la personne qui a une maladie mentale est l’auteure et elle n’a pas décidé de mettre un point à sa phrase, mais plutôt un point-virgule. » 



Claudèle : « Mon 1er, "Tout a été dit mais pas par moi", c'est une phrase de Gilles Vigneault et pour moi c'est vraiment par rapport à l'écriture, du genre tout a été écrit, mais pas avec mes mots à moi. j'étudiais en création littéraire à l'époque donc c'était encore plus significatif. »



« Celui à gauche représente évidemment Harry Potter, mon oeuvre littéraire favorite de tous les temps. la tasse de café représente ma passion pour les gens, pour les discussions, pour le café aussi, hihi». 


« Mon arbre c'est le seul qui veut moins dire quelque chose, c'est l'esthétique des arbres d'hiver que je trouve beau ».



Élizabeth: « Être fort, ce n'est pas ne jamais s'arrêter. C'est avoir la lucidité de s'écouter pour découvrir ce qui se trouve en dedans, pour qu'il pousse du beau dans nos têtes ».



Isabelle : « J'ai un faible pour les tattoos style old school (du genre « tattoo de marin). J'ai notamment cette petite chauve-souris, qui me tient compagnie depuis le début de l'année : un animal que j'adore et qui me surprend toujours. » 



 Joanie : « J'ai un avion en papier. Un tattoo de chums. On a toutes le même, décidé après 
le décès de notre ami qui s'est enlevé la vie en 2016 ».



« Celui-là, c'est avec ma best Sabrina. On est connectées level 10000. Sur toute. C'est mon roc, mon phare, toute. C'est elle qui a dessiné la main, ma tatoueuse a fait le reste ».



« J'ai jamais eu de matching tattoos avec un chum dans ma vie, mais on s'est
fait faire cet oiseau en Floride sur un coup de tête. Moi j'ai ajouté la rose, lui a seulement 
l'oiseau. C'est ensuite quand on a googlé la signification de l'oiseau ça veut dire "âmes 
soeurs inséparables". On a capoté ».



  Justine : « La phrase Dont grow up it’s a trap provient à la base du film Peter Pan, mais elle a une signification que je trouve importante parce que j’ai un cœur d’enfant et y’a ben des fois où j’aurais aimé mieux pas grandir. Ou être mieux avertie que des fois c’était de la marde! 

L’autre je l’ai fait avec la date de décès de ma grand-maman et un cornet parce que ma grand-mère raffolait des cornets et c’est un souvenir doux que je garde de mon enfance (et même de plus tard) d’elle ».



Krystelle : « J’étais assez jeune la première fois que je me suis fait tatouer. J’avais seulement 16 ans. Je venais de perdre une amie proche quelques mois auparavant et je voulais vraiment me faire tatouer en sa mémoire. Elle écrivait Believe partout tout le temps! Même si après presque 9 ans, mes goûts ont changé et que la calligraphie n’est plus celle que je choisirais, ce restera toujours mon préféré! 

J’ai aussi un tattoo qui veut absolument rien dire! Peu de gens le savent parce qu’il est très caché mais j’ai « So What? » de tatoué dans l’intérieur de ma lèvre inférieure. À 18 ans, je me trouvais bien drôle! C’est sans aucun doute le plus douloureux par contre! »



  Laura : « Le mien représente les vacances, le soleil et la plage, c'est un souvenir et lorsque je le regarde je suis transportée à la plage avec ma soeur et ma mère en train de nous faire bronzer. »



Marianne : « À 16 ans j’ai fait une dépression majeure et j’ai été hospitalisée presque deux mois en psychiatrie pour ado, alors la plume dans mon dos représente cette étape de ma vie, l’oiseau rose représente mes amis et les 4 noirs représentent ma momzi, mon pop’s et mes deux sœurs. »



« Le mandala sur mon avant bras, je l’adoooore, ça me fascine comme quelque chose d’aussi simple (des lignes) peut créer quelque chose de si complexe, ça représente bien la vie! ».



Marie-Pier : « Le premier est inspiré d’un dessin à moi que j’avais fait une nuit où j’avais trop de trucs dans la tête qui m’empêchaient de dormir (on voit le lien avec le dessin). »



« Mon 2e est une baleine qui me rappelle la maison, la Côte-Nord mais aussi parce que c’est mon animal préf. Je trouve ça rassurant de voir un animal qui, même s’il donne l’impression d’être super intimidant est en fait super vulnérable. Comme quoi faut pas se fier aux apparences. Les deux sont de la tatoueuse Blanche Renarde. »



Mélissa-Jane : « Celui-ci est mon préféré. C'est une étoile de mer que je me suis fait tatouer
 à Paris lors de mon voyage d'études doctorales en France. Il est entièrement en point par point, 
sans aucune ligne droite. Il me rappelle mon parcours et ses embûches, la manière dont j'ai 
combattu mon anxiété pour me dépasser. L'étoile de mer demeure une étoile, mais elle n'a pas 
besoin de briller fort pour en être une. C'est un apprentissage que j'essaie de ne pas oublier. »



Mireille : « Pour un ancien amour dont le nom se rattachait à cette image. C’était une marque faite par amour, dans un endroit secret où seuls ses yeux se poseraient au moment convenable, pour une relation qui allait durer toute la vie... #SuchNaïve

Autant je me souviens d’à quel point c’était significatif il y a 12 ans et je le referais, autant c’est un peu lourd à porter quand je le revois (parce que je ne le vois plus vraiment, l’habitude...)

Par chance, j’ai utilisé une image courante et pas son prénom en lettres celtiques à un endroit plus visible! » 



Régine : « Je l'ai fait faire après le décès de ma grand-mère. Elle faisait de la peinture et signait
toujours "fern" pour Fernande. C'était une grande dame assez secrète, mais très sensible avec un coeur énome. »



« Les pensées, émotions ou sensations qu'on voudrait ou aimerait ne pas ressentir, comme des oiseaux migrateurs. Des oiseaux migrateurs, de même plumage et qui volent en groupe.
Observer la taille du vol, l'apparence qu'ils ont et ce qu'ils nous font faire lorsque nous fusionnons avec eux.

Comment cultiver ce qui a de plus sincèrement et réellement précieux en présence de ces oiseaux et surtout comment choisir les actions que nous posons.
La vie est parsemée de vols d'oiseaux. »



Avez-vous des tattoos?