+ Playlists

Les client.e.s qu'on veut pas trop souvent au restaurant

Crédit photo : Pixabay/Free-Photos
Les client.e.s qu'on veut pas trop souvent au restaurant
On va être honnête, travailler avec le public ce n’est pas facile tous les jours. Souvent, on fait des belles rencontres, on a des conversations intelligentes ou des moments tout simplement uniques avec nos client.e.s, mais il y en a un pour te gâcher le plaisir.
 
Je travaille dans le service à la clientèle depuis presque 10 ans, what?, et plus spécifiquement dans la restauration depuis les dernières années. Il est clair que si on travaille dans ce domaine, c’est parce qu’on aime le contact avec les autres, mais il y a quand même quelques règles de savoir-vivre qu’on aimerait que tout le monde applique.

 
Crédit : Giphy

Avec des témoignages des autres auteur.e.s, j’ai dressé un portrait type des clients gossant.e.s, dont les serveur.euses, bartenders, suiteur.se.s, bussperson ou hôtesse peuvent relate.
 
1. La personne qui crie « Heille, scuz' moi, madame » en claquant des doigts
Regarde, on le sait que vous êtes là et on vient vous voir dans quelques instants, mais quand j’ai un cabaret plein de verres ou trois assiettes chaudes dans les mains, c’est pas le temps de me demander c’est quoi le vin maison ou s’il y a des anchois dans la salade.
Fais-moi confiance, un eye contact ou un petit geste de la main et je te promets que j’arrive.
 
2. Le client qui te fait sentir comme casper le fantôme
Vous savez celui qui est tout le temps sur son cell ou le petit groupe qui est en réunion qui ne lèveront jamais les yeux pour vous parler. Ils vous feront sentir invisible durant toute l’heure du repas, quand vous allez essayer de prendre la commande et qu’ils continueront leur conversation, quand vous remplissez les verres d’eau, quand vous arrivez avec des assiettes chaudes et que leurs papiers seront dans le chemin… Je ne pense pas que j’ai besoin d’en dire plus.
 
Crédit : Giphy

3. Les magicien.ne.s qui font des potions avec tout ce qui traîne sur la table
Que tu aies 5 ans ou 40 ans, faire des potions de ketchup et de sucre dans ton verre d’eau, ce n’est pas original. Trasher la table pour le fun, c’est vraiment chiant pour les gens qui devront la nettoyer après et ça fait perdre du temps aussi. Oui, certain.e.s vont dire « c’est votre job de nettoyer », mais non... c’est juste non.
 
4. La personne qui se trouve drôle de te laisser une poignée de change comme tip
Pour de vrai, le salaire des gens en restauration est souvent durement gagné, c’est des longues journées debout, c’est stressant et t’as souvent pas de pauses. Encore beaucoup de gens ne comprennent pas l’impact du pourboire : oui c’est une manière de remercier la personne qui vous a servi, mais c’est aussi son salaire. Alors si tu me dis que tu n’as pas donné de pourboire parce que « tu n’as pas les moyens », tu ne savais pas ou que tu te dis que « ça ne change rien, eh bien détrompe-toi et demande donc à ton serveur comment ça fonctionne les pourboires.
 
** Ici je fais un gros disclaimer, je sais qu’il y a beaucoup de débats sur le pourboire et le partage de celui-ci avec les autres membres du personnel et je suis des premières à trouver que le système en place n’est pas parfait, alors il faut bien comprendre que cette remarque est humoristique. Aussi, je reconnais que lors d’un mauvais service, il est justifié de ne pas donner le 15% que l’on recommande souvent dans la mentalité québécoise. **
 
5. Roméo et Juliette qui ne se gèrent pas en public
Les mamours, les langues, les bisous et les caresses, à un certain degré, je n’ai pas vraiment envie de les voir. C’est ben beau l’amour, mais des personnes littéralement, et là je dis bien l-i-t-t-é-r-a-l-e-m-e-n-t, une par-dessus l’autre ce n’est pas approprié.

 
Crédit : Giphy

6. MonOncle et MaTante qui assument que t’es aux études
Big news tout le monde, bien que certain.e.s d’entre nous sont aux études, il existe aussi des gens qui travaillent dans la restauration parce que c’est leur métier! Il y a certaines personnes qui ont même fait des études supérieures et qui décident de travailler dans la restauration ou d’autres qui ont étudié dans l’hôtellerie ou sommellerie.
 
Bon vous comprendrez que cet article n’est que rigolade et si encore aujourd’hui il y a des gens qui travaillent dans la restauration, c’est qu’il y a aussi du bon. Sans oublier que même si on « se paie la tête » des clients ici, je pourrais très bien faire le même genre d’articles sur les serveur.euses, car eux aussi ne font pas exception aux règles de savoir-vivre.
 
Quelle est votre meilleure anecdote de restauration?