+ Playlists

Ma première visite du Festivulve était pleine de (belles) surprises!

Crédit photo : Timothy Meinberg/ Unsplash
Ma première visite du Festivulve était pleine de (belles) surprises!
Le 9 juin dernier, j'ai eu la superbe opportunité d'aller jeter un coup d'oeil à la 2e édition du Festivulve. Si j'étais déçue de ne pas avoir pu y assister l'année dernière, ma déception est maintenant de ne pas y avoir été présente pour tout le weekend!

Mais avant tout, kossé ça, le Festivulve?

Le Festivulve est un évènement festif et inclusif visant à conscientiser et sensibiliser le grand public sur des sujets encore trop ignorés en 2019. On y parle donc de menstruations, de sexualité positive, d'accouchement naturel, d'orientation sexuelle, de poils pubiens, d'égalité des jouissances... Bref, d'une tonne de sujets que la plupart d'entre nous n'oseraient pas trop aborder autour d'un souper de famille!

On fait quoi au Festivulve?

On visite les différents kiosques, on découvre de nouvel.le.s artistes,on jase avec des personnes inspirantes, on s'éduque en assistant à l'une des 18 conférences présentées, on participe à différents ateliers... Si vous vous sentez wild, vous pouvez même vous faire tatouer!

Pourquoi c'est important?

Même s'il y a des Richard pis des Denise à droite pis à gauche qui clame que l'égalité des genres est atteinte, il suffit de jeter un coup d'oeil aux problématiques autour de la sexualité et du corps des femmes pour observer tout le contraire. Qu'il s'agisse des tabous concernant les menstruations, de la répugnance face aux poils, des débats toujours actuels à propos de l'accès à de l'avortement ou bien la normalisation de la difficulté à avoir un orgasme, les femmes se retrouvent encore aujourd'hui à voir leurs besoins et leurs désirs passer en second plan. 

C'est pourquoi on a besoin d'évènements comme le Festivulve. Non seulement pour briser les tabous, mais surtout pour se donner l'opportunité de partager nos expériences, nos découvertes et nos questionnements dans un safe space récréatif.

Mon expérience au Festivulve

Ma première impression, c'est que le local choisi était un peu plate. Je m'attendais à être assaillie de couleurs en entrant, peut-être à cause du nom de l'évènement. Au moins, il y avait un clitoris géant à l'entrée pour bien nous situer!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

A post shared by Festivulve (@festivulve) on


Les organismes et les expositions sont organisés en forme de foire, rangée par rangée. Il y a de la musique en background, juste assez forte pour mettre de l'ambiance, mais pas trop pour ne pas qu'on puisse s'entende parler. Et tant mieux, parce que les représentant.e.s des kiosques étaient tou.te.s super intéressant.e.s! 

Ce que j'ai apprécié le plus, c'est la découverte de nouvel.le.s artistes. Mon coup de coeur fût particulièrement KaliYoni Atelier, qui confectionne plein de types de broderie de vulve et de seins. Super cute
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

A post shared by KaliYoni (@kaliyoni_atelier) on


Finalement, ça vaut le coût/coup ou pas?

Que ce soit parce que vous ressentez de la curiosité par rapport au corps et à la sexualité, ou parce que vous êtes à la recherche de nouvelles découvertes ou encore en quête de vous-même, le Festivulve est définitivement un évènement à visiter. Et surtout, ne regardez pas la programmation à la dernière minute comme je l'ai fait : vous risquez de manquer toutes les meilleures conférences...  #FAIL


Visiteriez-vous le Festivulve?