+ Playlists

Le meilleur et le pire de l'Europe, côté amants! #winkwink

Crédit photo : guysintheknow.com
Le meilleur et le pire de l'Europe, côté amants! #winkwink
On les a tous déjà vu passer dans notre feed Facebook : les fameux palmarès des meilleurs et des pires amants d'Europe, des mieux membrés de l'univers ou des plus cochonnes du siècle. On apprend quoi? Ardjien d'bon! C'est pourquoi en ma qualité de correspondante en Europe, j'ai décidé de mettre fin à ce délire et de vous donner le time pour vrai.

Ex-débrouillarde, j'ai établi une sérieuse démarche méthodologique. J'ai questionné un bon nombre de femmes canadiennes ayant eu des expériences avec des dudes nord-américains ET des gensses de l'Europe. Les critères d'admissibilité pour le petit boy : détenir un passeport valide d'un pays membre de l'Union européenne et ne pas avoir été expatrié depuis longtemps au moment de l'expérience la baise.

Commençons par les Français, surreprésentés dans cette sérieuse étude (logique, considérant qu'ils assiègent le Plateau Mont-Royal, de St-Urbain à Parthenais). Malheureusement pour nos cousins, quantité ne rime pas ici avec qualité. Sauf de très rares exceptions, les filles ont été peu tendres avec les gars de l'Hexagone. La France n'est pas la nation coquine et sexy qu'on nous a vendue à coups de « oh là là », c'est plutôt la mère patrie d'amants qualifiés d'égoïstes, maladroits, déconnectés et paresseux. Mention spéciale à la Bretagne, par contre, qui hébergerait quelques spécimens de grand talent. Si vous lisez ceci : merci!
 
Crédit gif : giphy

Peu d'échantillons de spécimens mâles en provenance des pays du sud, mais assez pour démontrer que le proverbial amant latin n'est pas à la hauteur de sa réputation. Ils sont plus démonstratifs, certes, et nourrissent pas mal notre imagination précouchette, mais de là à les ériger en héros du clito... il y a un monde. Cela s'explique peut-être par le fait que les amantes québécoises, selon nos sources, sont tellement entreprenantes que Jorge, Marcello et autres Diego en perdent leurs moyens. Tout est relatif, t'sais.

Crédit gif : giphy

Déçues du sud, les femmes du nord ont apparemment une préférence pour les p'tits gars du froid et du grisâtre. Dans la gang des « excellente job, revenez quand vous voulez », on a en effet pas mal d'Irlandais. Il y a bien une exception... qui ne fait que confirmer la règle! Bref, sortez de chez vous à la Saint-Patrick, ça pourrait être payant.

Par contre, aiguisez votre radar à accents, parce que les Anglais et les Écossais ne sont pas nécessairement aussi recommandables que les Irlandais. Si vous ne voulez pas prendre de chance, allez plutôt voir de l'autre côté de la mer du Nord, aux Pays-Bas, où il y a de belles découvertes à faire.

Crédit image : petit petit gamin

Finalement, la surprise : les Allemands sont, avec les Irlandais, au top de la pile. Que ce soit en visite au Canada ou sur leur home turf, les « mangeux de saucisses » sont pas mal kinky, dévoués et plus féministes que Françoise David. On m'a confié des récits autant fougueux que romantiques, mettant en scène majoritairement des Allemands de l'est du pays. Dans le même ordre d'idées, des performances mémorables ont été enregistrées avec des Européens de l'Est, notamment des Polonais.

Contrairement aux Occidentaux, les gens à l'Est sont plus à l'aise avec leur corps et avec la nudité. Ils sont aussi moins coincés par les tabous.

Conclusion : apportez votre boussole!

Évidemment, le processus de recherche a donné lieu à quelques discussions sur les différences culturelles, sur les préférences des Québécoises par rapport à ce que désirent les Européennes, etc. Tout ça influence forcément les résultats...

Et vous? Votre #PlouneInternationale a-t-elle quelque chose à partager avec nous?
Crédit gif : giphy