+ Playlists

Zéro déchet : les inconvénients

Crédit photo : soulinaearthsuit/Pixabay
Zéro déchet : les inconvénients
J’en ai parlé plusieurs fois sur le blogue : j’aspire à adopter un mode de vie zéro déchet et j’implante graduellement les changements pour y arriver. J’ai déjà écrit un article sur des gestes simples pour diminuer sa production de déchets et sur les choses à savoir sur l’achat de nourriture en vrac.

J’avais envie de partager ici quelques inconvénients que j’ai relevés au cours des derniers mois et qu’on ne mentionne pas nécessairement sur les blogues de zéro déchet.

La préparation
Quand on veut produire le moins de déchets possible, à peu près tout demande plus de préparation : la planification des repas, les petits tours à l’épicerie, les commandes pour emporter, les sorties dans les bars et restaurants, les voyages…   

Après quelques mois de transition, j’en suis venue à une conclusion toute simple : il faut avoir un kit zéro déchet et l’emmener partout où on va! Un sac réutilisable, des ustensiles, une serviette en tissu, un gobelet à café et une bouteille d’eau. Je pense que ce sont les essentiels, même si la liste peut s’allonger longtemps. (Certaines personnes vont jusqu’à la paille en acier inoxydable!) 

Le nettoyage
Investir dans des articles durables signifie qu’il y aura de l’entretien à faire. Tout ce que je ne jette pas doit être nettoyé. Par exemple, je dois prévoir une dizaine de minutes chaque semaine pour laver mes cotons démaquillants. Je dois aussi penser à ajouter mes sacs en tissus dans mon lavage de temps à autre. Oui c’est un inconvénient, mais rien de ça n’est difficile. Ajouter mon gobelet à café à ma vaisselle du soir est loin d’être un effort surhumain. J’en profite pour lever mon chapeau à tous.tes celleux qui lavent les couches de leur enfant, parce que ça, c’est une autre paire de manches.

L’accumulation des pots
Je conserve absolument tout ce qui peut être réutilisé. Les pots s’accumulent chez moi et continueront de s’accumuler, au grand désespoir de l’amoureux. Il n’y en a jamais assez. Toutefois, ça rend la transition moins difficile, puisqu’il est totalement justifié d’acheter des cornichons marinés dans le but de conserver le pot! Je ne sais pas ce que les personnes ayant totalement adopté ce mode de vie en pensent, mais pour moi, c’est du zéro déchet.

Le regard des autres
C'est à mon avis le plus gros bémol. Pour beaucoup de personnes, mes efforts sont inutiles. Chaque fois qu’il est question de mon mode de vie, on me dit qu’il y a des enjeux plus importants, que ce que je fais ne changera rien en bout de ligne, que c’est trop compliqué, et j’en passe.

La plupart des gens sont intéressés par le sujet et me posent des questions. D’autres fois, c’est plus difficile d’être étiquetée « Miss zéro déchet » et, soyons honnêtes, c’est vraiment désagréable quand on invalide mes valeurs et mes convictions. Remarque, ce ne sont pas ces commentaires qui vont m’empêcher de continuer. Quand ça arrive, j’essaye de me rappeler les personnes qui se sont montrées ouvertes et curieuses et la différence que je ferai à long terme.