+ Playlists

Troubles alimentaires et temps des Fêtes: comment aider celles.eux qu'on aime!

Crédit photo : John Canelis/Unsplash
Troubles alimentaires et temps des Fêtes: comment aider celles.eux qu'on aime!
Lorsqu’on vit avec un trouble alimentaire ou une image corporelle négative, le temps des Fêtes peut être une période extrêmement difficile à vivre. L’alcool qui coule à flots, les aliments que l’on perçoit « interdits » sont partout, et la pression de manger chacun des plats concoctés avec sa famille devient insurmontable. Le centre de l’attention est souvent axé sur la nourriture et ceci peut augmenter de beaucoup les signes de détresse de vos proches. Si vous vous reconnaissez dans cette angoisse ou connaissez quelqu’un proche de vous souffrant d’un trouble alimentaire, voici quelques conseils judicieux pour aider ceux qu’on aime à traverser le temps des Fêtes avec support et amour.

À faire : 
  • Créer des nouvelles traditions qui sont sur autre chose que la nourriture uniquement. Trouver des activités ou des jeux qui vous feront connecter avec votre famille comme aller jouer dehors, faire des jeux de société, fabriquer des objets, regarder des films de Noël, etc. Faites des plans pour que tout le monde soit heureux sans qu'ils soient axés sur le repas ou la cuisine toute la soirée.
  • ​Aller parler en privé avec la personne concernée si son comportement vous inquiète. Il n’y a rien de pire que de discuter des problèmes de comportement de vos proches devant toute la famille. Assurez-vous d’être dans un environnement sécuritaire, seuls, avec beaucoup de support et d’amour avant de discuter de vos préoccupations. Rappelez-vous de séparer son problème de sa personne que vous aimez tant. Nous avons parfois tendance à traiter une personne et son problème comme un tout. Il y a plus de chances que la personne se sente jugée et le prenne personnel si on aborde la situation de cette façon.
  • ​Prendre le temps de reconnecter. La guérison est beaucoup plus facile lorsqu’on crée des liens forts avec sa famille et ses amis. N’oubliez pas de rappeler à ces personnes les forces qu’elles possèdent et que vous êtes toujours là pour les écouter.
À ne pas faire :
  • Être de dernière minute : Vous pouvez planifier d’avance comment vous allez supporter vos proches pendant le temps des Fêtes. Assoyez-vous à côté d’eux pendant le repas, choisissez un mot-clé pour savoir s’il a besoin d’aide supplémentaire ou distrayez-le!
  • Ne pas parler de son corps négativement devant sa famille et surtout pas devant la personne concernée. Ne pas parler de nourriture en excès, de poids, de diète, d’activité physique intense ou de culpabilité d’avoir trop mangé. Ces commentaires peuvent créer encore plus de détresse.
  • ​Ne pas se concentrer sur l’apparence et éviter de donner des compliments sur le poids ou l’apparence physique de vos proches. Même si le message est bien intentionné, tout le monde peut l’interpréter d’une façon différente. Ajustez vos éloges pour qu’elles concernent la personnalité (qui détient beaucoup plus de valeur que sur le paraître). Lisez un très bon article d’une collaboratrice à ce sujet.
​Si vous vous inquiétez pour un.e de vos proches, faites-lui savoir dans un environnement privé et sans jugement en utilisant des termes priorisant le « Je » comme « Je m’inquiète » au lieu de « Tu as un problème de nourriture ». Vous pourrez par la suite lui suggérer gentiment de consulter un.e professionnel.le spécialisé.e dans ce domaine.

Bon temps des Fêtes!