+ Playlists

« Tu vaux mieux que ça! »

Crédit photo : Tim Bennett/Unsplash
« Tu vaux mieux que ça! »
Ça y est, j’ai pris la décision que c’est assez, en 2018, de subir le fait que des gens aiment tellement le pouvoir que si on décide de les confronter sur leurs idées, on se fait bully. Surtout si on a ~ la chance ~ de se présenter comme une femme. C’est fini, bye bye. Je vaux mieux que ça, vous valez mieux que ça aussi.

J’ai décidé de commencer à deleter des gens de mon Facebook personnel s’ils s’amusent à attaquer mes activités professionnelles parce qu'à un moment donné, j’ai décidé de souligner une incohérence dans leur discours. J’ai décidé d’enlever aussi de ma liste d’ami.e.s les personnes qui manquent d’humilité, à savoir que leur statut de personne plus ou moins connue ne leur donne pas les connaissances sur tout dans le monde. Que c’est pas parce qu’elles ont un.e ami.e marginalisé.e d'une telle façon qu’ils ont le monopole de la parole sur quoi que ce soit. Que parce qu’elles ont défendu telle ou telle affaire, elles ont aussi la chance d’être immunisées contre toute forme de questionnement.

J’ai sûrement manqué le fait que si on est une fille et qu’on est amie avec une personne, ça ne nous donne pas le droit de ne pas être d’accord. Parce que d’un côté, quand on revendique quelque chose et qu’on se présente comme une fille, on finit par vivre de la violence. Mais si un homme décide de dire quelque chose, il ne faut surtout pas ne pas être d’accord.

Parce que quand on est une personne qui parle dans les médias et qu’on a une tribune, on fait fi du fait que ça se peut vraiment qu’on n’ait pas raison sur tout. Que la vie, c’est un paquet de nuances. Que c’est pas juste l’argent qui compte pour bien du monde. Pas parce qu’on en fait trop, mais parce qu’il n'y a pas que ça dans la vie.

J’ai le goût de vous dire, les femmes et les personnes qui se présentent comme ça, que vous valez mieux que ça. Vous valez mieux que d’avoir peur d’enlever une personne de votre liste d’ami.e.s Facebook par peur de représailles et de gaslighting. Que vous ne leur devez rien à ces messieurs qui crient fort dans le confort de leur salon. Qu’au pire, si vous les laissez crier leur rage contre les femmes, leur entourage se rendra compte assez vite que ce sont des douchebags. Du moins, espérons-le. On a la chance de vivre un pas pire changement en ce moment dans le pouvoir, et vous allez voir qu’il y a un paquet de personnes sous le radar en ce moment, un paquet de monde prêt à dire que ça n’a pas de bon sens toujours prétendre qu’on est pour l’égalité, mais en profiter à chaque occasion pour taper sur la tête des femmes.

Votre Facebook, c’est votre espace à vous. C’est déjà assez intense être une femme dans le monde physique que vous avez le droit de vivre une vie heureuse sur vos médias sociaux.

Votre personne vaut mieux que ça.