+ Playlists

Les meilleurs secrets d'une vie active quand la fatigue chronique vous tient

Crédit photo : josianes/Instagram
Les meilleurs secrets d'une vie active quand la fatigue chronique vous tient
La fatigue touche tout le monde. Ça vient et ça passe.Toutefois, c’est loin d’être facile quand elle devient chronique et que toutes les sphères de votre vie en sont affectées, y compris prendre soin de vous et trouver l’énergie de vous activer malgré tout.

C’est rare qu’on ait le goût de bouger quand on est dans cet état-là, et pourtant, c’est bon de savoir que ça aide à votre condition lorsque c’est bien exécuté. C’est un apprentissage constant sur vos attentes, vos besoins réels et votre honnêteté envers vous-même. Ça n’a pas besoin de vous arrêter, au contraire!
 
1. Ne vous fiez pas aux médias ou aux citations du monde du fitness #SorryNotSorry
Avec tout ce qu’on entend dans les médias ou de la part des gurus du fitness, il faut faire attention. La plupart vous incite à pousser la machine le plus fort possible. Un bon exemple, c’est les méthodes risquées et inefficaces de la télé-série The Biggest Loser. Il est malheureusement rare qu’ils suggèrent d’écouter son corps s’il est endolori ou fatigué. Ils vont toujours vous dire de pousser à fond et qu’il faut souffrir pour que ça fonctionne. No pain, no gain fait partie d’un mythe tenace pour améliorer sa santé ou son physique. Ces derniers vous disent que si vous forcez plus fort, trop fort, vous aurez de meilleurs résultats. Vous aurez en effet des résultats, mais pas ceux que vous voulez.

Les conséquences d’un surentraînement sont innombrables. Pour n’en citer que quelques-unes, il y a l’aggravation de la fatigue, des changements d’humeur aléatoires, une baisse de l’efficacité du système immunitaire, davantage de douleurs, de tensions, de blessures et plusieurs autres. Il est bien plus important d’y aller à votre rythme et selon vos envies.
 
Soyez présent.e et conscient.e de votre état physique du jour
Quand on souffre de fatigue chronique, les journées ne sont jamais vraiment les mêmes. On peut être un peu mieux un jour et l’autre complètement à plat. C’est en portant attention à ces signaux que l’on peut trouver des moments pour bouger sans se brûler davantage. Il est suggéré de prendre un abonnement à la carte ou de trouver des activités accessibles pour pouvoir les faire sans trop d’agenda précis. Quand vous vivez une grande fatigue, reposez-vous! Vous verrez qu’au moment où l’énergie remonte un petit peu et que vous êtes de retour à l’entraînement, vous gagnerez en bien-être de façon sécuritaire.
 
Apprenez à vous connaître en jouant avec vos limites
Il est important de jouer avec vos limites afin de savoir à quel point on peut pousser ou pas. C’est vrai qu’il y a une certaine satisfaction à savoir qu’on a avancé plus loin dans ce qu’on a fait et qu’on est maintenant capable de plus. C’est pourquoi il est judicieux de vous connaître et de prendre le temps de sonder votre état.

Jouez avec vos limites en étant conscient.e de votre niveau de fatigue et d’énergie. Par exemple, si vous voulez courir plus longtemps aujourd’hui et que vous réussissez à le faire sans vous blesser ou vous rendre plus faible par la suite, vous avez réussi à pousser votre limite un peu plus loin sans aggraver la situation. Autrement, vous régresserez et subirez tous les effets indésirables du surentraînement. Expérimentez!
 
Le plus important pour gagner en énergie, c’est de trouver des activités physiques qui vous apportent du bonheur et de respecter votre corps en arrêtant lorsque nécessaire. Rester sédentaires dans cette condition ne fait aucun bien à votre corps et augmente l’effet de fatigue généralisée. Il y a toutefois de l’espoir! Soyez attentioné.e envers vous-même et faites des petits pas à la fois, vous vous sentirez tellement mieux!