+ Playlists

Ne surpeuplons pas la SPCA à Pâques cette année

Crédit photo : Diana Măceşanu/Unsplash
Ne surpeuplons pas la SPCA à Pâques cette année
Là, on va se parler dans le blanc des yeux. Dimanche, c’est Pâques. Et la mascotte de cette fête, c’est le lapin.

Les animaleries et les fermes de Pâques abondent dans les centres commerciaux. Ils sont en mode séduction pour que vous vous procuriez de petits poussins ou de mignons petits lapins.

Crédit : Giphy

Ils sont doux, cute à s’en mordre les doigts et on dirait presque que leur regard vous appelle directement. Votre cœur s’arrête devant autant de charisme, et c’est normal!

Tout est mis en place pour que le consommateur que vous êtes voie en cette petite bête un excellent « achat » de Pâques. Pourtant, on n’achète pas un lapin, on l’adopte. Et, quand on adopte, on a une responsabilité envers ledit animal!

Un lapin a une durée de vie atteignant une dizaine d’années et non une fin de semaine. Alors, le choix d’adopter un lapin doit être mûrement réfléchi!

Le lapin a aussi des exigences bien particulières : il lui faut une grande cage où il peut sauter librement, il a besoin de longues sorties hors de sa cage tous les jours, il doit être éduqué à la propreté, il a besoin d’attention, etc. Et puis, il ne faut pas oublier que ce mignon lapereau grandira pour devenir un lapin adulte.
 

Crédit : Giphy

Il a besoin d’aliments frais, de foin, de soins vétérinaires, tout comme l’exigerait un chat, un chien, un hamster, bref, comme tout être vivant. 

Alors, après qu’on ait « acheté » un lapin en cadeau, on a toute une série de responsabilités qui sont vraiment importantes à connaître et à respecter pour le bien-être du nouveau membre de la famille.

Enfin, adopter un lapin doit être un acte réfléchi et préparé, question de maximiser son bien-être et le vôtre. Alors, s’il vous plaît, n’achetez pas de lapin cette fin de semaine! Privilégiez le chocolat!
 

Crédit : Giphy