+ Playlists

Syrian eyes of the world : un pied-de-nez à la violence

Crédit photo : Montage par Sonia Ghaya, syrianeyesoftheworld/Instagram
Syrian eyes of the world : un pied-de-nez à la violence
J’ai la chance d’avoir dans mon entourage des gens impliqués, créatifs, ayant le cœur sur la main, qui n’ont pas peur de se lancer corps et âme dans des projets fous et inusités, pour le simple plaisir d’aider autrui.

C’est le cas de mon ami Youssef qui a mis sur pied La Maison de la Syrie, dont je vous ai déjà parlé, et de ses projets connexes : Art For Syria Project et Syrian eyes of the world. Des initiatives artistiques qui grâce à l’art et à la photographie, tentent de propager un peu d’espoir à travers le monde.
 
L'histoire de Syrian eyes of the world est bien simple. Tout commence en 2014, lorsque cinq photographes syriens indignés par l'image médiatique dont fait l'objet la Syrie et son peuple, décident de mettre la main à la pâte et de créer un collectif indépendant sans aucune allégeance politique ou religieuse, afin de donner une vraie voix aux syriens.

Deux ans plus tard et quelques expositions derrière la cravate, l’équipe a grossi et le projet a posé ses tentacules ici et là : à Damas, à Montréal, à Alep, à Beyrouth, alouette. Petit train va loin, comme on dit! Outre leur site web, vous pouvez aussi suivre l'évolution de leurs nombreuses activités sur leurs réseaux sociaux!
 
Et l'aventure est loin d'être terminée! L’équipe a des idées plein la tête, mais pour les réaliser, elle a besoin de votre aide. C’est là que votre petite monnaie rentre en jeu. Une poignée de change pourrait faire une grande différence et leur permettre, entre autres, de réaliser un court documentaire, de mettre sur pied deux ateliers créatifs pour les réfugiés syriens ainsi que des expositions et même, pourquoi pas, un livre! Contribuer à cette première campagne de sociofinancement, c’est donner un réel coup de main, à un collectif indépendant qui tente tant bien que mal de changer les mentalités à sa façon, un projet à la fois! 

Pour moi, supporter Syrian eyes of the world, c'est faire un pied-de-nez à la violence, à la guerre et au cynisme. Mais surtout, c'est se redonner le droit de croire en des jours meilleurs, et le plus important, en l'humanité. 

Convaincus? Allez-vous donner quelques sous à Syrian eyes of the world?