+ Playlists

C'est pas jojo au boulot? Des conseils pour que ça aille mieux

Corrigez-moi si je me trompe, mais les bon.ne.s gestionnaires, ça ne court pas les rues! Selon mon expérience professionnelle, je dirais même que c’est relativement rare. En effet, qui n’a pas déjà été aux proies d’un.e patron.ne abonné.e aux power-trips, ou encore à celui.elle qui change constamment d’idée et qui se contredit lui.elle-même?
 
Étant donné que beaucoup de gens ont vécu ceci et que peut-être même certain.e.s d’entre vous sont en train de vivre une situation professionnelle malsaine, j’ai décidé d’écrire ce petite texte afin de vous aider à passer au travers de ce moment pas évident.
 
Relativiser
Pour commencer, bien que je sais que c’est difficile sachant qu’on passe le plus clair de notre vie au travail, il est important de ne pas y accorder plus d’importance que cela mérite. Par là, j’entends être capable de se décoller le nez du problème suffisamment longtemps pour pouvoir se dire que :
 
  1. Ce boulot n’est pas le seul que vous allez avoir dans votre vie
  2. Vous voyez fort probablement les choses pires qu’elles ne le sont
  3. Le travail n’est pas tout dans la vie
 
Après, je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais il fait quand même bon de mettre les choses en perspective parfois.
 
Trouver des façons de profiter de la vie à l’extérieur du travail
Il est parfois facile de se laisser emporter par le tsunami de travail et de gruger dans notre vie personnelle afin de garder le cap dans notre vie professionnelle. Pourtant, c’est probablement la pire chose à faire. En effet, nous avons tous.tes besoin de nous ressourcer et de cesser de penser aux petits problèmes reliés au travail. Il est primordial d’être capable de faire une pause mentale le week-end et, même lors des périodes de gros rush professionnel, de mettre le tout sur pause afin de revenir avec les batteries rechargées pour mieux affronter les défis auxquels nous faisons face. Que ce soit de pratiquer un sport que vous aimez, d’écouter vos émissions préférées en rafale ou encore de passer du temps avec vos ami.e.s/chums/animaux de compagnie, trouvez ce qui vous fait du bien et faites-le.
 
Si les choses deviennent insupportables, ne pas avoir peur de consulter
Je ne pensais jamais que cela allait m’arriver, mais j’ai dû aller consulter récemment pour cause d’insomnie et d’épuisement professionnel. Sans rentrer dans les détails, disons que mon travail prenait une place démesurée dans ma vie et que cela commençait à empiéter sur ma santé. Pour l’instant, j’essaie des antidépresseurs afin de m’aider à passer au travers de la tempête, mais disons que mon médecin de famille m’a avertie qu’elle devra peut-être me mettre en arrêt de travail. Et ça, ce n’est pas une mauvaise chose. En effet, il n’y a pas de quoi avoir honte au fait de craquer sous la pression. Tout ce que j’ai à dire, c’est qu’il vaut mieux consulter trop tôt que trop tard.
 
Changer de travail
Si, même après avoir consulté, même après avoir suivi une thérapie, même après avoir essayé des antidépresseurs et même avec un mot du médecin, votre environnement de travail vous stresse, c’est qu’il est toxique. Il faut alors sérieusement considérer à changer de travail. Aucune job ne vous donnera de l’amour et aucune job ne sera à côté de vous lorsque vous serez sur votre lit de mort. En d’autres mots, un milieu de travail toxique, c’est non à long terme et aucun travail ne mérite que vous mettiez votre santé en péril.
 
Bonne chance et courage à tous.tes dans votre parcours professionnel. 

​Je vous envoie des câlins virtuels!