+ Playlists

Ce que (ré)écouter Gossip Girl m'a appris

Crédit photo : gossipgxoxo/Instagram
Ce que (ré)écouter Gossip Girl m'a appris
Lorsque Gossip Girl est arrivé sur Netflix Canada il y a quelques semaines, j’étais très enthousiaste à l’idée de me replonger dans les scandales de l’Upper East Side. J’avais écouté la série étant ado et je me rappelais avoir beaucoup aimé suivre les aventures de Queen B et de Serena... sans toutefois pouvoir me souvenir d'un seul épisode. J’ai donc recommencé la célèbre série d'ados du début, et la revoir avec mes yeux d’adultes m’a fait remarquer certaines choses. 

1. Je suis presque nostalgique de mon vieux téléphone 

Comment Serena arrive à texter avec un seul doigt sur un petit clavier? C'est un mystère.
Crédit : Giphy

Lorsque Gossip Girl envoie un blast et que tout le monde ouvre son téléphone flip avec un air d’étonnement et de surprise, ma surprise à moi est que je deviens nostalgique de cette époque pré-téléphone intelligent. Je m’ennuie presque de mon (feu) petit portable rose et noir qui fittait parfaitement dans la poche de mes jeans

2. Je m’inquiète de la banalisation du viol
Dans le premier épisode seulement, deux tentatives de viol ont lieu — et cela n’est ni nommé ni adressé comme un problème par l’entourage de l’agresseur qui, lui, continue sa vie de « coureur de jupons » comme d’habitude. J'ai cringe. Pas mal beaucoup.

3. Slut-shaming : everywhere 
Certaines répliques sont tellement dégoulinantes de slut-shaming que je m’inquiète d’avoir regardé tout ce contenu étant ado et d’avoir absorbé cette information sans la remettre en question. Riverdale et son épisode anti-slut shaming me donne espoir que les séries d’ados d’aujourd’hui ne répéteront pas les mêmes erreurs... 

4. Mon crush a changé
Ado, je fondais pour Nate. Aujourd’hui, je me surprends à trouver Nate plutôt banal (et sa coupe de cheveux vraiment drôle) et mon crush est devenu…Rufus Humphrey (oui, le papa de Dan). Est-ce que c’est ça vieillir?

Rufus inquiet qui tient son petit téléphone.
Crédit : Giphy

5. Je comprends pourquoi je possédais autant de headbands

Queen B est aussi la reine des couvre-chefs.
Crédit : Giphy

Le nombre de headbands tous plus attrayants les uns que les autres portés dans un seul épisode me fait comprendre pourquoi j'avais développé une obsession pour cet accessoire quand j'avais 14 ans (malheureusement, je ne les portais presque jamais, car ils me donnaient toujours mal à la tête). 

6. ...Et je comprends les références au vieux Hollywood

Audrey aussi est étonnée de mes connaissances.
Crédit : Giphy 

Breakfast at Tiffany’s, Roman Holiday, All about Eve…plusieurs épisodes de Gossip Girl rejouent des scènes de films classiques d’Hollywood. À l’époque, je n’avais sûrement rien compris de ces références, mais aujourd’hui je comprends TOUT. #SoSmart #ViveNetflix

7. Les gens arrivent TOUJOURS au mauvais moment
Je sais que le point de l’émission est de jouer sur les scandales et les secrets, mais c’est impossible à quel point chaque fois que quelqu’un parle dans le dos d’une autre personne, cette même personne arrive soudainement (!) pour tout entendre. #BenVoyonsDonc

Même Serena se demande comment c'est possible. 
Crédit : Giphy

8. Chaque fois que des gens qui s’embrassent ne devraient pas s’embrasser, quelqu’un est là pour les prendre en photo. Chaque fois. 

Crédit : Giphy
 
…Et les photographier sur leur petit téléphone flip à plus de 12 mètres de distance, dans le noir, avec de la pluie et quand même réussir la photo du siècle. #Surnaturel 

9. Les outfits sont encore aussi flamboyants
Oui, certaines tenues ont vieilli (surtout les créations very haute couture de Jenny Humphrey), mais la plupart demeurent toujours aussi bien agencées et augmentent de façon considérable le plaisir de regarder la série. 

Crédit : Giphy


10. La finale n'a aucun sens
Pour ne pas dévoiler le punch pour celleux qui l’écoutent, je ne nommerai pas qui est Gossip Girl. Mais
sachez que ce secret national est dévoilé à la toute fin de la série, mais qu’en la réécoutant, ça n'a absolument aucun sens. À bien y penser, j’aurais vraiment préféré que l’identité de GG reste un mystère...

Est-ce que vous avez (ré)écouté Gossip Girl? Trouvez-vous que ça a bien ou mal vieilli?