+ Playlists

L'engagement en 2018

Crédit photo : Qimono/Pixabay
L'engagement en 2018
Récemment, je regardais une vidéo de Pete Davis intitulé « What Can Netflix Teach You About Life ». Davis débute avec une scène classique qu'on a tous.tes vécue (ou presque). Un soir, on s'installe devant l'ordinateur, à la quête d'un film sur Netflix. On s'enlise tranquillement dans un « mode de navigation infinie », sans pouvoir s'arrêter sur un titre. Puis, on finit par se lasser, abandonner la recherche et s'endormir. 

Bref, on est incapable de faire un choix. 

Davis affirme qu'il s'agit d'une caractéristique qui définit notre génération et qu'il appelle « garder ses options ouvertes » . Pour l'illustrer, il utilise aussi la métaphore du couloir rempli de portes : c'est certain que personne ne veut se retrouver enfermé derrière une porte... mais personne n'a envie non plus d'errer indéfiniment dans le couloir.

Là où je veux en venir, c'est que cette vidéo pose en fait une très pertinente question : celle de l'engagement en 2018.
Via Giphy
Choisir sa porte
Selon Davis, l'action la plus radicale que l'on puisse poser aujourd'hui est de s'engager dans quelque chose. Parce qu'au fond, s'engager, c'est accepter de dédier ce que l'on a de plus précieux à une profession, à une cause, à une personne... c'est-à-dire notre temps! Quand on y pense toutefois, c'est aussi à travers ce choix que l'on pourra éventuellement se définir, évoluer; au final, c'est à travers cet engagement que l'on pourra réellement s'épanouir.

Demeure que choisir une porte, ça peut ficher la trouille. D'une certaine manière, c'est aussi accepter de la refermer derrière soi, pour un moment du moins. Et si jamais on se trompait?

Via Giphy
Qu'est-ce qui fait si peur?
En regardant cette vidéo, je me suis mise à réfléchir. Non seulement j'ai passé d'innombrables fins de soirée à chercher quelque chose sur Netflix sans jamais réussir à me décider, mais j'ai aussi eu peur, à certains moments de ma vie, de me fourvoyer. J'ai parfois eu le vertige en empruntant une voie, en quittant mon travail et en me lançant en affaires, par exemple.

Mais qu'est-ce qui fait si peur? Qu'est-ce qui nous terrorise autant? Je me dis qu'il vaut mieux choisir et se tromper que de ne rien essayer du tout! Acceptons de prendre une porte et assumons le vertige que ça suscite! 

Let's "commit to something"! 
Il n'y a aucun plus grand feeling que celui de se sentir à sa place, d'être sur son X, et ce sentiment, il s'avère que je ne l'ai ressenti qu'en faisant des choix qui au départ paraissaient effrayants. Les meilleures décisions de ma vie sont toutes relatives à des engagements que j'ai pris : me lancer en affaires, acheter ma maison, m'engager dans une relation ou demander à mon homme d'emménager chez moi. 

Plutôt que de voir les choix comme des fins en soi, pourquoi ne pas les voir comme de nouvelles ouvertures?
Via Giphy
Alors? Vous ouvrez?